Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

09 octobre 2018

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Une jeune Luçoise en lice pour le Mondial des métiers

Camille Ouellet

©Gracieuseté

Camille Ouellet a remporté le bronze aux Olympiades québécoises des métiers et technologies, et l’or à l’épreuve canadienne. Elle espère maintenant accéder au Mondial des métiers qui se tiendra en Russie, en août.

COMPÉTITION. Camille Ouellet de Sainte-Luce fait partie des 15 candidats québécois sélectionnés pour prendre part au processus d’entraînement menant au 45e Mondial des métiers, qui aura lieu en août, à Kazan en Russie.

Diplômée en coiffure du Centre de formation Rimouski-Neigette et œuvrant dans un salon de Rimouski, Camille Ouellet a entrepris le processus de sélection lors des Olympiades québécoises des métiers et des technologies, qui ont eu lieu en mai, à Montréal. Après avoir décroché le bronze à cette compétition, elle a mis sur la médaille d’or aux Olympiades canadiennes, présentées en juin à Edmonton. Il faudra attendre au mois de mai pour connaître l’identité des membres d’Équipe Canada. L’épreuve de sélection finale se tiendra à Halifax.

Camille Ouellet est la seule représentante du Bas-Saint-Laurent qui aspire à une place sur l’équipe canadienne. « À Montréal et à Edmonton, j’ai vraiment vécu de belles rencontres, c’est l’expérience d’une vie. On ressort de là avec du bagage, des acquis. C’est grâce à ma professeure Sylvie Verreault, qui a vu le potentiel en moi, que je me suis inscrite aux compétitions », affirme la candidate de 19 ans.

Préparation

Le Mondial des métiers réunira quelque 1 300 concurrents provenant de plus de 70 pays. Une cinquantaine de disciplines y seront présentées. D’ici la sélection finale, les candidats en lice doivent se soumettre à un programme d’entraînement rigoureux, comprenant des exercices de préparation technique et un volet de préparation psychologique. Certains d’entre eux auront la possibilité de se mesurer à d’autres pays dans le cadre de compétitions internationales cet automne.

« Avec mon entraîneur, Caroline Saint-Laurent, le lien s’est créé rapidement. Je dirais même que nous sommes devenues amies. Cette aventure est riche en émotions et je suis contente de vivre cela avec elle. J’espère être sélectionnée pour le Mondial. C’est une opportunité de me surpasser et de voir ce qui se fait ailleurs », souligne celle pour qui a été attirée par la créativité et l’aspect artistique que procure la coiffure.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média