Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économie

Retour

15 novembre 2018

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Dernier Noël pour la boutique de jouets Roudoudou

Ambiance chaleureuse dans la boutique au moment de Noël en 2005, avec André Lemieux (à gauche) et Clarisse Choquette (à sa gauche).

©Gracieuseté

Ambiance chaleureuse dans la boutique au moment de Noël en 2005, avec André Lemieux (à gauche) et Clarisse Choquette (à sa gauche).

Le magasin de jeux et jouets de la rue Saint-Germain ouest, Roudoudou, fermera ses portes en 2019. Sa propriétaire, Clarisse Choquette, explique avec émotion qu’il s’agira de son dernier Noël.

Après plus de 25 ans en affaires à Rimouski, Mme Choquette dit souhaiter vouloir se reposer et avoir mille projets pour sa retraite. La propriétaire n’aura pas de relève, mais elle dit partir la tête haute et avec le sentiment du devoir accompli : « Je n’ai pas trouvé d’acheteur potentiel, mais à un moment donné, il faut savoir se retirer. La survie des boutiques est précaire, le commerce est difficile avec la concurrence des commerces en ligne. Mais la raison principale de ma décision est que je suis fatiguée. »

Mme Choquette gardera de bons souvenirs de ces années et une fierté d’avoir perpétué la ligne de pensée qu’elle et son mari, André Lemieux, décédé en 2007, avaient insufflé à la boutique dès son ouverture, le 13 mai 1993. « André et moi, on a toujours tenu notre ligne de pensée, c’était primordial. On voulait que ce soit une belle boutique, avec des jouets et jeux qui pouvaient construire l’enfant et suivre son évolution. Chaque jouet a sa raison d’être, et j’ai toujours tenu à ce que mon personnel connaisse tout. C’est ma fierté, il y a bien des choses qu’on aurait pu faire pour faire de l’argent, mais on ne voulait pas ça. »

Le couple, qui résidait à Montréal, avait décidé d’ouvrir la boutique de jouets « J’étais régisseur au théâtre, j’ai eu deux restaurants à Montréal. André est originaire de Sainte-Odile, et on en avait ras le bol de Montréal. Quand on est arrivés, il y avait un magasin de jouets à Rimouski, mais les besoins étaient là. »

Mme Choquette tient une grande vente de fermeture jusqu’au 31 décembre. « Mon bail termine en avril, je vais probablement laisser la boutique ouverte un ou deux mois après. Mais il s’agit de mon dernier Noël. J’ai eu tellement de bons mots de mes clients, ça m’a chavirée. Je pense que ma clientele et moi, on s’aimait beaucoup, je me suis fait beaucoup d’amis. J'ai servi des familles complètes, maintenant c’est les enfants qui viennent acheter. Je n'ai rien à dire de négatif, ce furent de très belles années. »

 

Commentaires

15 novembre 2018

Sonia Anctil

J’etais une cliente quand j’habitais à Rimouski j’allais magasiner chez vous car m’a sœur travaillait avec votre conjoint et m’a recommandé votre boutique . Mes enfants ont 23 et 26 et se souviennent très bien de nos visite chez Roudoudou. Bonne retraite!! Merci pour mes enfants d’avoir eu de beaux jouets éducatifs grace à vous et unique à Rimouski.

15 novembre 2018

CAROL MICHAUD

MON ARBRE DE NOËL DES POMPIERS VA S,ENNUYER

16 novembre 2018

Dora Gédéon

Belle Clarisse ( et cher André), Vous avez vu passer des générations d’enfants émerveillés, d’adultes heureux et de collectionneurs avides et réjouis. C’était toujours un réel plaisir de faire affaire avec vous. Et votre service à la clientèle, sans reproche. C’est avec tristesse que nous Acceptons de vous dire au revoir. Puisse tes nouveaux projets, chère Clarisse, te donner la paix et le bonheur que tu mérites!

16 novembre 2018

didier lorge

tres dommage que vous fermez une des seules boutiques de jouets de proximité

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média