Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

21 novembre 2018

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Rimouski s’engage à mettre en place un comité de suivi sur le développement durable

Patricia Posadas

©Alexandre D'Astous - L'Avantage Rimouski

Patricia Posadas intervient régulièrement sur des questions environnementales.

En adhérant à la Déclaration citoyenne sur l’urgence climatique, la Ville de Rimouski s’engage à mettre en place, dans les plus brefs délais, un comité de suivi du Plan stratégique de développement durable qui analysera diverses initiatives pour diminuer l’impact environnemental sur l’ensemble de son territoire.

« Nous sommes prêts à étudier toutes les propositions qui nous seront faites afin de réduire notre empreinte écologique, mais nous aurons besoin de la compréhension des citoyens. Par exemple, lorsqu’on décide de ne plus transporter la neige dans certaines rues, des citoyens se plaignent que la neige se ramasse dans leur cour. Il y a des gestes qu’on peut poser. Par exemple, samedi dernier, je suis allé souper pour une activité dans un centre communautaire de la Ville et nous avons été servis dans des assiettes et des verres en styromousse alors que le carton serait plus facilement recyclable », indique le maire de Rimouski, Marc Parent.

Après avoir ovationné le conseil pour sa décision, plusieurs citoyens ont pris la parole lors de la période de questions pour souligner l’urgence d’agir rapidement. Patricia Posadas a remis un document regroupant 40 initiatives à mettre en place. « Il faut prendre actions concrètes », dit-elle.

La scientifique Lyne Morissette a mentionné n’avoir jamais été aussi fière d’être rimouskoise. Elle mentionne que la Ville ne doit pas s’arrêter là et prendre des actions.

Parmi les solutions proposées par des citoyens, il y a le fait d’éteindre les lampadaires entre minuit et 5 h. cette mesure ne fait pas l’unanimité, d’autres citoyens estimant que la sécurité des gens serait mise en péril. « C’est pour cela qu’il y a une importance de réfléchir aux solutions. Nous avons mandaté notre chef de division-Environnement, Claire Lafrance, pour mettre un place un comité d’analyse », précise le maire Parent.

« Je suis emballé par l’orientation. Il faut maintenant trouver des initiatives qui auront de l’impact », ajoute Philippe Cousineau-Morin.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média