Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économie

Retour

26 novembre 2018

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Le gouvernement investit dans l'innovation pour soutenir la serriculture

©Photo gracieuseté - Gabrielle Perrouas

Production en serre

Le secteur de la culture sous serre est le segment horticole qui connaît la croissance la plus rapide et la plus importante au Canada, grâce au dévouement et au travail acharné de nos producteurs partout au pays.

L'an dernier, les ventes de légumes de serre canadiens ont atteint plus de 1,4 milliard de dollars.  Aujourd'hui, Lawrence MacAulay, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, a visité le Vineland Research and Innovation Centre pour annoncer un investissement fédéral pouvant atteindre 5 M$ destiné au volet sur l'automatisation du Partenariat canadien pour l'agriculture. Ce volet sera dirigé par le Vineland Research and Innovation Centre Inc.

Le secteur agricole canadien fait face à d'importants défis en matière de main-d'œuvre, et c'est dans l'industrie de la serriculture que le manque est le plus grand. On estime que les pénuries de main‑d'œuvre pourraient coûter jusqu'à 1,5 milliard de dollars au secteur, en pertes de ventes et de productivité. Le volet sur l'automatisation s'attaquera aux coûts et à la disponibilité de la main-d'œuvre au moyen de l'automatisation, de l'intelligence artificielle et des technologies agricoles de précision dans le secteur horticole.

« Notre gouvernement est fier de soutenir les recherches novatrices menées par Vineland, et nous allons continuer de collaborer avec les producteurs et les chercheurs canadiens pour veiller à ce que ce secteur demeure à l'avant-garde. Cet investissement en matière d'automatisation permettra aux fermes et aux serres de fonctionner de manière plus intelligente et d'offrir des emplois de meilleure qualité, tout en continuant de répondre à la demande croissante de produits de toute première qualité de la part des Canadiens et des consommateurs des quatre coins du monde », commente le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Lawrence MacAulay.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média