Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

28 novembre 2018

L’avenir des ateliers Saint-Louis préoccupe la Société rimouskoise du patrimoine

Ateliers Saint-Louis Rimouski

©Archives - L'Avantage Rimouski

Les Ateliers Saint-Louis, construits en 1924, sont la propriété de la Ville depuis 1980. L’édifice a été épargné par le feu qui a ravagé la ville en 1950.

L’avenir des Ateliers Saint-Louis préoccupe la directrice de la Société rimouskoise du patrimoine (SRP), Sabrina Gendron, qui croit que la Ville devrait montrer l’exemple et que le bâtiment devrait être réutilisé.

Elle explique que la SRP a rencontré il y a près de deux semaines le Conseil municipal afin de lui présenter les services de la Société, et que l’avenir des Ateliers s’est alors discuté : « On a mis sur la table le fait qu’il y aurait une faculté de médecine à Rimouski et qu’il serait intéressant d’utiliser le bâtiment pour des résidences pour les médecins. »

Mme Gendron pense que plusieurs pistes de solutions doivent être analysées pour penser l’avenir du bâtiment, que la SRP aimerait voir rester en place : « C’est un cas typique, ça n’arrive pas seulement à Rimouski. Les gens attendent que le bâtiment se détériore et ensuite ils décident de démolir. Mais il y a des étapes par lesquelles on peut passer avant de choisir cette option, par exemple encourager certaines entreprises ou organismes à y entrer, ou parce qu’on manque de bureaux à Rimouski, ou même pour y mettre les services de la Ville, pour de l’entreposage. Ce sont des pistes de solutions que l’on a proposées sans avoir au préalable réalisé de plan d’affaires. »

Elle estime qu’il faudrait que le dossier débloque et préfère rester optimiste quant à une éventuelle démolition : « L’acceptabilité sociale des citoyens face à tout projet est nécessaire, pour toute démolition éventuelle, la Ville devra consulter les citoyens. »

Montrer l’exemple

Mme Gendron précise toutefois que la SRP est un organisme de mise en valeur et de sensibilisation et non de défense du patrimoine, comme Action Patrimoine.

Action Patrimoine, qui émet des avis dans différentes municipalités du Québec, a récemment interpellé sur le sujet le maire de Rimouski, Marc Parent, via une lettre : «  Dans leur avis, il est mentionné que la Ville interdit aux propriétaires de laisser un bâtiment à l’abandon, mais malheureusement, ils ne montrent pas l’exemple car les Ateliers Saint-Louis appartiennent à la Ville. »

Mme Gendron ajoute être en contact régulier avec la Ville, et que celle-ci reste ultimement propriétaire de l’édifice : « Malheureusement, ce genre de choses arrive, soit par manque de projets, de volonté politique ou de financement pour les entretenir, ici, c’est un peu un amalgame de tout ça. »

Elle soutient toutefois que le cas des Ateliers Saint-Louis n’est pas un cas unique au Québec et que la Ville fait des efforts en termes de patrimoine : « Comme avec le classement de la gare ferroviaire de Rimouski. On voit qu’ils font des bons coups, sauf que là, c’est un peu dernière minute, il aurait fallu y penser avant d’en arriver là. C’est au point mort, mais on espère que la ville prendra les mesures pour au moins chauffer et entretenir. »

Édifices à surveiller

La directrice fait savoir qu’une évaluation patrimoniale du bâtiment a été effectuée par le passé par la SRP, attribuant la cote « exceptionnelle » aux Ateliers Saint-Louis: « On l’a refaite il y a quelques jours, et le bâtiment est encore côté « exceptionnel », la cote la plus élevée selon nos critères. Mais on évalue l’extérieur du bâtiment seulement, le côté esthétique, pas l’intérieur. »

En lien avec ce sujet, la SRP a décidé de dresser une liste d’édifices patrimoniaux à surveiller à Rimouski et de contacter chaque année les propriétaires pour sonder les possibilités de réutilisation des bâtiments de la liste, pour ne pas les laisser à l’abandon : « Car c’est interdit par la règlementation de la Ville. Par exemple, figureront sur la liste les Ateliers Saint-Louis, la Cathédrale Saint-Germain, l’ancienne résidence Lionel Roy, qui était l’ancienne école d’agriculture sur la rue Saint-Jean-Baptiste, ou encore l’Arsenal. »  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média