Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économie

Retour

28 novembre 2018

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Noémie Giguère participe à une conférence sur l’économie bleue au Kenya

TMQ Kenya

©Gracieuseté Technopole maritime

Scott McLean, président de Ocean Technology Alliance Canada (OTAC), Noémie Giguère, directrice générale de Technopole maritime du Québec et vice-présidente d’OTAC, Jonathan Wilkinson, Ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Catherine Lambert Koizumi, directrice générale de l’Association de gestion halieutique Mi’gmag et Malécite (AGHAMM).

La directrice générale de Technopole maritime du Québec (TMQ), Noémie Giguère, participe à la Conférence sur l’économie bleue durable à Nairobi, au Kenya, du 26 au 28 novembre.

Elle s’est jointe à la délégation canadienne sur invitation de Pêches et Océans Canada et du représentant permanent du Canada auprès des Nations Unies. Le Canada, le Kenya et le Japon sont les hôtes conjoints de cette première édition de l’événement qui se tiendra sous le thème « L’économie bleue et le Programme de développement durable pour 2030 ». La délégation canadienne est la deuxième en importance avec quelques 150 délégués.

L’événement rassemble plusieurs milliers de participants provenant de plus de 80 pays, incluant des chefs d’État, des ministres, des scientifiques et des chefs d’entreprises. La Conférence vise à réunir les acteurs du milieu autour du potentiel de nos océans, mais aussi autour des dernières innovations, des avancées scientifiques et des meilleures pratiques pour assurer la prospérité tout en préservant nos eaux pour les générations futures.

Le programme de la Conférence comprend des séances plénières, des événements principaux couvrant neuf thématiques, un espace d’exposition et des forums spécifiques. C’est lors d’un de ces forums, le forum des entreprises, que Mme Giguère interviendra mardi en tant que panéliste sur le sujet des incubateurs, accélérateurs et startups.

« Par l’organisation de cette conférence, le Canada démontre un vif intérêt à développer le concept de l’économie bleue. Nous sommes fiers de contribuer à bâtir cette économie depuis maintenant près de 20 ans. Cette invitation est pour nous la reconnaissance du rôle de TMQ, mais surtout de la force de nos membres qui proviennent de partout au Québec » exprime Mme Giguère. D’ailleurs, des membres et plusieurs proches partenaires de TMQ sont aussi de la délégation, tels que l’Association de gestion halieutique Mi'gmaq et Malécite (AGHAMM), l’Ocean Technology Alliance Canada (OTAC), dont Mme Giguère est la vice-présidente depuis sa création en 2016, et la Supergrappe en économie des océans (Ocean Supercluster).

La Conférence sur l’économie bleue durable s’appuie sur le Programme de développement durable des Nations Unies pour 2030, la Conférence sur les changements climatiques de 2015 à Paris et l’appel à l’action de la Conférence des Nations Unies sur l’océan 2017.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média