Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Football

Retour

05 novembre 2018

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

L’esprit d’équipe et le travail acharné ont permis au Sélect de se rendre en finale

Sélect Finale

©Gracieuseté

Le Sélect s'incline en grande finale.

Avec un club jeune et inexpérimenté, l’entraîneur-chef du Sélect de l’école Paul-Hubert de Rimouski, Jean-Nicolas Béland, estime que l’esprit d’équipe et le travail acharné ont permis à sa formation d’atteindre la finale de la Ligue de football juvénile de l’Est-du-Québec.

Le coach a fait cette analyse lundi, au lendemain d’un cuisant revers de 44-0 contre les Guerriers de Rivière-du-Loup, en finale. « On était prêt pour ce match, mais visiblement Rivière-du-Loup était trop gros pour qu’on les arrête. Le plan de match a été respecté, mais c’était insuffisant. On sort de là la tête haute. Personne ne nous avait vus là en début d’année et pourtant on l’a fait. Ça conclut une super année", commente-t-il.

« Nous avions un club jeune et inexpérimenté en début d’année. La venue de Félix Gobeil-Lapointe comme coordonnateur à la défensive, tout droit sortie du programme des Carabins de l’Université de Montréal, a transformé l’équipe. Comme nous étions plus petits que les autres équipes, il a fallu jouer de stratégie. Ce qui explique notre lente progression. Au final, c’est l’esprit d’équipe et le travail acharné qui nous a permis de nous rendre aussi loin et de déjouer les prévisions », ajoute M. Béland.

Positif pour la saison prochaine

L’entraîneur-chef entrevoit déjà une belle saison en 2019. « Nous avons un beau noyau de joueurs qui demeurera en poste la saison prochaine. Toute notre équipe de coachs sera aussi de retour, en plus de l’ajout de trois nouveaux entraîneurs provenant des programmes collégiaux. Comme nos activités sont après les heures de cours, nous pourrons aussi bénéficier de la salle d’entrainement nouvellement aménagé au Paul-Hubert. L’encadrement football de nos joueurs sera ainsi bonifié », assure-t-il.

Du côté du mini-football, la venue des midis flagfootball cet hiver dans les écoles primaires du grand Rimouski permettra d’initier plus de jeunes à la pratique du football sécuritaire. « Même si les nouvelles techniques de plaqués et les nouveaux règlements spécifiques intégrés dans la ligue de l’Est ont permis de réduire de façon significative le nombre de commotions cérébrales, nous souffrons encore de la mauvaise réputation qu’a le football sur notre recrutement. Nous voulons changer les mentalités. Le programme attire des athlètes de toutes les sphères de la société. Nous cherchons donc à mieux encadrer nos joueurs au plan académique afin d’éviter les cas de décrochage scolaire. C’est pourquoi nous voulons inclure à notre groupe de parents qui chapeaute le programme de football des professionnels et des gens d’affaires, retraités ou pas, afin de mieux répondre à nos besoins. Le projet est sur la table en ce moment. Nous sommes à la recherche de bénévoles qui ont à cœur la réussite scolaire de nos jeunes », ajoute M. Béland.

 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média