Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

08 Novembre 2018

Réal-Jean Couture - rjcouture2018@gmail.com

L’Océanic prend les Olympiques très au sérieux

Alexis Lafrenière

©Océanic - FolioPhoto

L'attaquant de l'Océanic, Alexis Lafrenière, domine toujours les pointeurs de la LHJMQ.

La dernière fin de semaine ayant été concluante contre St John et Shawinigan, l’Océanic de Rimouski s’est préparé cette semaine au prochain week-end, alors que les Olympiques de Gatineau seront les visiteurs vendredi soir et samedi après-midi.

Si l’Océanic et sur une lancée de deux victoires consécutives à la maison, les Olympiques ont pour leur part remporté leur dernier match 6-4 contre St John mercredi soir pour passer de la 14e position au classement général de la LHJMQ à la 12e place, autre preuve que le classement est tellement serré dans ce circuit qu’un gain peut vous donner de 1 à 3 places de classement et une défaite peut coûter aussi cher.

Voilà pourquoi toutes les équipes prennent très au sérieux ce qui se passe dans le circuit, tout en tenant compte que la saison est longue, comporte 68 matchs et que bien des choses peuvent se produire. À sa mêlée de presse habituelle, à la veille d’un match, Serge Beausoleil le rappelait aux journalistes présents. «On vient de voir Québec subir des défaites à Rouyn-Noranda et Val-d’Or. C’est une longue saison. Toutes les équipes ont des ralentissements, toutes les équipes vont avoir justement à composer avec ce calendrier. Essayons de tirer notre épingle du jeu de ça. »

Ce qui fait en sorte que l’Océanic peut compter – hormis l’absence du défenseur Jacob Bernard – sur un alignement complet, ce qui n’est pas pour déplaire à l’entraîneur-chef, qui n’a pas précisé toutefois qui serait mis de côté pour le premier match du double de la fin de semaine, se limitant à préciser que Colten Ellis devrait être devant le filet vendredi.

« Je ne dirai pas que nous n’essaierons pas des choses, mais au moment où on se parle, on veut beaucoup plus de stabilité. » - Serge Beausoleil

Sauf que cette présence d’un alignement complet lui permet de vivre une certaine continuité dans la composition de ses trios et de ses paires de défenseurs. « Exact. Le premier quart de saison est passé. Je ne dirai pas que nous n’essaierons pas des choses, mais au moment où on se parle, on veut beaucoup plus de stabilité. C’est ce qu’on semble trouver avec notre premier trio, ce qu’on veut trouver avec les autres aussi. J’aime bien la façon avec laquelle notre 4e trio s’est comporté lors des derniers matchs. Il faut continuer là-dessus. »

Traitant des Olympiques de Gatineau – à la demande des journalistes – Serge Beausoleil a nettement démontré son respect de son prochain adversaire. « C’est une équipe qui est bien dirigée avec Éric Landry. Je ne ferai pas de cachette. Avec des gars comme Jeffrey Durocher de l’autre côté, Shawn Boudrias qui est un potentiel de marquer de 30 à 40 buts, notre ancien joueur Maxim Trépanier qui est un fin marqueur, ça fait des gars qui sont dangereux offensivement tandis que Gabriel Bilodeau est un des bons défenseurs complets du circuit. Il génère beaucoup d’attaque. Pier-Olivier Lacombe a un tir foudroyant sur l’avantage numérique, ils sont capables de faire mouche. C’est donc une équipe qui constitue un bon challenge pour nous et ce sera à nous d’être prêts. »

SI en fin de semaine dernière, l’Océanic jouait jeudi et samedi, il en sera autrement cette fin de semaine avec deux matchs en moins de 24 heures. Qu’en est-il de la préparation ? « Ça ne change rien pour le premier match. On met tout dans la mêlée. On y placera toute notre énergie et on va tenter de faire le meilleur possible et samedi sera un autre match à préparer. »

Océanic de Rimouski

©Océanic - FolioPhoto

Une scène dont les amateurs ne se lassent pas, à savoir les joueurs de l'Océanic qui se congratulent après un but.

PROLONGATION… Il y avait cinq entraîneurs sur la glace cet avant-midi pour l’entraînement de l’équipe, l’ancien attaquant Michel Ouellet s’étant joint au quatuor régulier… Il y avait de l’entrain sur la patinoire, les unités en avantage et en désavantage numérique notamment, montrant beaucoup d’énergie… Au sujet des unités spéciales, Serge Beausoleil est choyé par son attaque à cinq qui montre une efficacité de 40,5 %, très loin devant Chicoutimi à 27,2 %. Gatineau est au 16e rang dans ce domaine avec 16,4 % d’efficacité… D’autre part, le désavantage numérique de l’Océanic prend tranquillement du galon. Jadis au 15e rang, puis au 12e rang et même au 10e rang avant la dernière fin de semaine, il se classe actuellement au 7e rang avec une efficacité de 80,7 %, ayant blanchi les adversaires le week-end dernier. Gatineau est au 11e rang avec 77,3 % d’efficacité… Avec 85 buts marqués en 19 matchs, Rimouski suit de près les Huskies de Rouyn-Noranda avec 86 buts en 20 matchs. Ces deux équipes dominent le circuit devant les Wildcats de Moncton avec 83 buts en 19 matchs et Baie-Comeau avec 82 buts en 19 matchs également… Sur la glace ce matin le défenseur Vincent Martineau avec un chandail bleu poudre (sans contact). Sa progression est suivie de près par les entraîneurs. On a toujours parlé d’une absence jusqu’à décembre… Une chose est certaine : son retour fera en sorte qu’il y aura beaucoup de défenseurs (10) chez cette équipe, surtout que Jacob Bernard devrait aussi être de retour dans les prochaines semaines… Les vendredis chansonniers de l’Océanic sont de retour et vendredi à 17 h 30, Julien Belhumeur fera montre de son talent au Club Bud…

Commentaires

8 novembre 2018

PA Landry

Merci beaucoup

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média