Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

11 décembre 2018

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Le procès d’Éric Sweeney ne sera pas fixé avant le 9 avril

Accusé de meurtre

Palais RDL

©Adeline Mantyk - L'Avantage Rimouski

Le palais de justice de Rivière-du-Loup.

Éric Sweeney, de La Pocatière, accusé du meurtre sans préméditation de Sophie Beaulieu, devra encore attendre avant de connaître la date de son procès qui devait être fixée ce mardi lors de l’ouverture des assises criminelles de la Cour Supérieure à Rivière-du-Loup.

Cette étape a plutôt été reportée au 9 avril. Le 7 juillet dernier, Me Bruno-Gabriel Vargas a enregistré un plaidoyer de non-culpabilité et demandé la tenue d’une enquête préliminaire avant le procès. Sweeney est accusé du meurtre au 2e degré (sans préméditation) de Sophie Beaulieu, 48 ans, survenu le 5 mai 2017 dans un immeuble à logements de la rue Carré Bon-accueil à La Pocatière.

L’accusé et la victime habitaient tous deux à La Pocatière. « Nous avons été appelés à midi pour une agression à l’arme blanche survenue dans un immeuble à logements de la rue Carré Bon-accueil à La Pocatière. À l’arrivée des policiers, elle femme gisait au sol inanimée. Son décès a été constaté sur place par les ambulanciers», rapportait le sergent de la SQ, Claude Doiron, dans les heures suivant le drame.

Les policiers ont procédé sur place à l’arrestation du suspect. « Il n’y a pas de lien de parenté entre l’homme et la femme, ni de lien amoureux, mais ce sont des personnes qui se connaissaient», précise le sergent Doiron.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média