Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

13 décembre 2018

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Des projets envisagés pour le secteur du Porc-Pic à Saint-Simon

Porc pic

©Facebook

Des fouilles archéologiques au Porc-Pic ont permis de confirmer la présence de vestiges d’un moulin à farine et à carder, datant des années 1840.

Le secteur du Porc-Pic à Saint-Simon fait partie des projets de mise en valeur de la MRC des Basques qui attend notamment le rapport du laboratoire d’archéologie de l’UQAR concernant les fouilles menées sur l’emplacement de l’ancien moulin du porc-pic.

Entre 700 et 800 artéfacts ont été trouvés et sont analysés. Le rapport final est attendu pour juin 2019. « Nous souhaitons tenir une conférence avec les archéologues ou les étudiants sur le sujet pour rendre l’information publique. En attendant, la municipalité ouvre désormais le chemin jusqu’au Porc-Pic même l’hiver pour accéder au sentier national. Les résultats du rapport nous aiguillerons davantage sur la suite des choses », indique l’agente de développement culture et de communication à la MRC des Basques, Amélie Brière.

Du 24 mai au 15 juin, l’École de fouilles archéologiques de l’UQAR a procédé à un premier inventaire des vestiges trouvées le long de la rivière Porc-Pic, à Saint-Simon. Des activités d’information et de sensibilisation à l’archéologie ont eu lieu. L’objectif de ce premier inventaire est de délimiter le site archéologique, évaluer son potentiel et son état de préservation, confirmer la nature et la fonction des vestiges ainsi que leur datation et évaluer le potentiel de mise en valeur du lieu. Le projet d’inventaire est évalué à 16 000 $.

À l’automne 2017, une plate-forme de pique-nique a été érigée face à la chute du Porc-Pic située à proximité du Sentier national et de la Route verte. La découverte de vestiges et d’artéfacts sur les lieux a mené un couple de chercheurs bénévoles de Saint-Simon à fouiller les archives locales et régionales afin d’approfondir les connaisseurs historiques de ce secteur. Il en ressort qu’au moins deux moulins ont été érigés en 1845 à la chute de la rivière Porc-pic.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média