Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

20 décembre 2018

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Jean-Philippe Ouellet voit la juge refuser de le remettre en liberté

Accusé de vols et introductions par effraction à Saint-Eugène-de-Ladrière

Palais Rimouski

©Alexandre D'Astous - L'Avantage Rimouski

Le palais de justice de Rimouski.

Jean-Philippe Ouellet, 32 ans, de Rimouski, qui fait face à deux chefs d’accusation d’introduction par effraction et de vols commis le 7 décembre à Saint-Eugène-de-Ladrière, devra demeurer détenu pendant la durée du processus judiciaire.

La juge de la Cour du Québec, Janick Poirier, a pris cette décision après avoir entendu les arguments des deux parties lors de l’enquête sur remise en liberté ce jeudi après-midi au palais de justice de Rimouski. L’avocate de l’accusé, Me Maryse Beaulieu, demandait que son client puisse intégrer une thérapie fermée de six mois pour lutter contre ses problèmes de consommation d’alcool et de méthamphétamines.

La juge Poirier estime que la force de la preuve, le mode de vie criminalisé de l’accusé, ses nombreux antécédents et sa tendance à se déresponsabiliser justifient sa détention. « Monsieur a une feuille de route bien garnie. Il ne respecte pas les ordonnances des tribunaux et sa prise de conscience semble bien soudaine. Je suis perplexe quant à la vraisemblance du bien fondée d’une thérapie. Pourquoi n’y est-il pas allé pendant sa probation alors que cela lui était ordonné ? Ça semble une façon d’évacuer ses responsabilités », tranche-t-elle.

Ouellet reviendra en Cour le 28 janvier pour son orientation-déclaration. Il a été déclaré apte à comparaître à la suite d’une évaluation psychiatrique.

Les infractions auraient été commises dans deux endroits autres que des maisons d’habitation l’un situé au lot 4147309 de la rue Nicolas Rioux et l’autre au 155 rue Principale. Selon nos informations, il s’agirait notamment d’une érablière.

Ouellet est aussi accusé de bris de probation en n’ayant pas gardé la paix et maintenu une bonne conduite cette même journée du 7 décembre. L’homme est détenu depuis son arrestation.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média