Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

28 décembre 2018

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

La MRC Rimouski-Neigette se prépare au nouveau schéma d’aménagement

Francis St-Pierre

©Adeline Mantyk

Le préfet Francis St-Pierre

2019. Le préfet de la MRC Rimouski-Neigette, Francis St-Pierre, a identifié plusieurs priorités pour la nouvelle année, dont la nouvelle mouture du schéma d’aménagement et de développement.

M. St-Pierre s’attend à ce que le ministère des Affaires municipales communique ses nouvelles orientations aux MRC en 2019 : « On s’en va vers une concentration vers les grands centres et les centres régionaux, les deux dernières orientations allaient en ce sens. Mais on lutte fort contre ça, car cela empêche le développement résidentiel aux alentours de Rimouski. Actuellement, Saint-Anaclet, Saint-Valérien, Saint-Narcisse, ne peuvent plus agrandir leur périmètre urbain, en théorie. Et à l’intérieur du périmètre urbain, on nous dit de nous développer en hauteur », déplore le préfet.

Il ajoute qu’il s’agira d’une troisième version du schéma que la MRC devra modifier pour le rendre conforme à ces orientations. La deuxième version a été adoptée par le Conseil des maires en 2009.

Sécurité incendie

Un nouveau schéma de couverture de risque en sécurité incendie a été déposé par la MRC et le préfet s’attend à recevoir d’ici quelques mois l’accord du ministère : « En attendant, on continue l’optimisation des casernes. À l’été, on devrait avoir le rapport du comité, qui devra être validé en Conseil des maires. Le plan sera ensuite mis en opération. Il y aura sans doute des casernes fermées, ce qui libèrera des équipements pour d’autres. Je reste convaincu que la seule façon de sauver de l’argent est de diminuer le nombre de casernes. »

Le préfet ajoute que la MRC est en train de structurer les programmes correspondants : « Le règlement sur la prévention est déjà en place, mais il reste à écrire et adopter tous les programmes nécessaires au bon fonctionnement du service. »

Milieux humides et agriculture

Une nouvelle exigence gouvernementale d’identification et de caractérisation des milieux hydriques et humides entrera en vigueur en 2019. « Il y a deux ans, le gouvernement a décidé qu’il fallait les identifier pour les protéger et que le municipal devait le faire. Une ressource de la MRC sera dédiée à ce travail », précsie le préfet.

Une ressource sera également dédiée à la mise en place du plan d’action du Plan de développement de la zone agricole (PDZA) : « Il y a un potentiel de développement agricole dans chaque municipalité de la MRC. Un plan de travail va être mis en place pour déterminer comment développer des projets. Par exemple, il y a beaucoup de productions émergentes qui ont besoin d’un coup de pouce pour démarrer. On offre une coordination avec nos partenaires pour leur apporter du soutien. »

Commentaires

28 dcembre 2018

Pierre Gagnon

Pensez donc à industrialiser Rimouski. Ce n'est mauvais de penser à grandir et à faire rentrer de nouvels argents dans les coffres.

1 janvier 2019

Lawrence Desrosiers

L'avenir de Rimouski est à mon avis fortement lié à la recherche. Rimouski par son université, son CÉGEP, par son institut maritime, mais aussi par TELUS et de nombreuses PME en informatique dispose d'une capacité de recherche semblable à des ville de plus de 100 000 habitants (Saguenay, Trois-Rivières). Il serait important que le plan de développement qui doit accompagner le schéma d'aménagement mets le focus sur la recherches et la R&D pour la ville et la MRC

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média