Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

05 décembre 2018

Réal-Jean Couture - rjcouture2018@gmail.com

L’Océanic frustre les Voltigeurs 4-2

En quête d’une 7e victoire de suite, les Voltigeurs de Drummondville ont été surpris par l’Océanic de Rimouski qui marque 3 fois en 3e période pour l’emporter 4-2. Seulement une 16e victoire à vie de l’Océanic à Drummondville en 51 matchs.

C’était 1-1 après 40 minutes grâce à un but tardif de l’Océanic en fin de 2e. Mais Jimmy Huntington marque sans aide à 5:09 de la 3e suite à un revirement en zone adverse et voici les visiteurs en avance, situation qui durera jusqu’à 18:07 alors que Alexis Lafrenière (17e) lance et compte dans un filet désert, à partir de sa zone (150 pieds). But sans aide qui suivait un arrêt spectaculaire de Colten Ellis contre Maxim Comtois.

Mais les Voltigeurs sont coriaces et retirent à nouveau leur gardien et Joseph Veleno (20e) marque à 18:39. C’est 3-2 Les Voltigeurs retireront encore leur gardien, mais cette fois, c’est Charle-Édouard D’Astous (9e) qui lance dans un filet désert sur une passe d’Alexis Lafrenière. C’est 4-2 et il y a eu de la frustration de la part des locaux vers la fin, mais sans suite. Victoire acquise qui remet les pendules à l’heure au niveau de la confiance des joueurs de l’Océanic, après le revers de dimanche à la maison conte Halifax.

Rimouski aura du temps pour savourer cette victoire et se préparer à sa visite vendredi soir à Shawinigan.

Colten Ellis

©Océanic - FolioPhoto

METTRE PLUS DE VIE QUE CONTRE HALIFAX

« Un match âprement disputé. Une très bonne équipe devant nous. En première période, ils (Voltigeurs) étaient partout sur la patinoire, avec un échec avant intense et on a réussi malgré tout à en sortir avec un déficit d’un but. Notre but en fin de 2e période a été salutaire, nous a donné beaucoup d’énergie pour la suite du match. » Serge Beausoleil était naturellement satisfait de la performance des siens.

Il lui a été fait remarquer que son 4e trio – Imbeault-Bowman-Ouellet – a mangé beaucoup de bonnes minutes de glace dans le match de ce soir, notamment Imbeault qui n’a joué que 2 matchs en novembre et qui disputait ce soir que son 12e match cette saison et il a su s’impliquer même physiquement. Beausoleil devait indiquer que Jason a probablement joué son meilleur match avec l’équipe. « On a doublé ses présences à un certain moment et il méritait d’emblée ce temps de glace là. »

Autre point à signaler : les joueurs de l’Océanic ont répondu au fait de s’impliquer physiquement d’une part, et de bien gérer leurs émotions. Et en 3e, lorsque Frédéryck Janvier a été sévèrement sonné, personne n’a réellement voulu aller le venger, alors que le pointage n’était que de 2-1. Enfin, Colten Ellis a été à la hauteur de sa réputation ce soir, comme le signalait le coach. On arrêt contre Comtois vers la fin de la 3e doit être inscrit comme un fait saillant dans ce match. « C’était un superbe arrêt, c’est certain ! »

En définitive, « les gars voulaient mettre plus de vie ce soir qu’on l’avait fait contre Halifax dimanche. Ils ont un peu trop respecté Halifax et on voulait s’impliquer physiquement de meilleure façon ce soir, mettre beaucoup d’énergie dans le match, être vivant, être positif. Les gars ont réagi à chaque mise en échec, et aux tirs bloqués c’est exactement ça qu’on voulait voir. »

MALHEUREUX REVIREMENT

L’Océanic a joué une très bonne première période de route. Il faudrait pouvoir indiquer le temps de possession de la rondelle pour en témoigner, au-delà du chiffre des lancers à 8 contre 7 en faveur des visiteurs. Il a fallu un revirement au centre pour permettre aux locaux de prendre les devants 1-0 avec le but de Dawson Mercer (13e) à 7:40 aidé de Nicholas Girouard et Félix Lauzon.

L’Océanic a été menaçant à quelques reprises, notamment dans le seul jeu de puissance de la période avec 2 tirs de Radim Salda et un de Cédric Paré alors que la première vague du jeu de puissance est demeurée en zone adverse. Plus tard dans la période, Carson MacKinnon deux fois et Olivier Garneau ont aussi été menaçants. Si au dernier match, on déplorait l’absence d’interventions physiques de façon marquée, il en fut tout à fait le contraire dans cette période.

INSISTANCE PAYANTE

C’est vraiment un match de haute stature, comme on s’y attendait. D’une part, les Voltigeurs sont intraitables à la maison, mais connaissent un match plus serré que leur dernier alors qu’ils avaient lavé l’Armada 10-3 en fin de semaine. Quant à l’Océanic, il poursuit sa conquête de la rondelle et il ne faudrait pas se laisser trop impressionner par le chiffre des lancers de 16-8 en faveur des locaux qui ont touché plus souvent le filet de Colten Ellis que l’Océanic a touché à Olivier Rodrigue.

Sauf que certaines des présences des Voltigeurs ont été dangereuses au point de forcer Ellis à tirer ses meilleurs arrêts, notamment pendant deux jeux de puissance des locaux. Le trio Veleno-Guay-McLeod a fait des siennes tout au long de la période, mais sans marquer. Et que penser des chances de Beaudin et Desruisseaux. À l’inverse, il faut reconnaître que le 4e trio de l’Océanic formé de Bowman, Imbeault et Ouellet a mangé de précieuses minutes dans cette période, Ouellet ayant même menacé, mais a lancé trop haut.

Dmitry Zavgorodniy a créé l’impasse avec 28,9 secondes à jouer, prenant le retour d’une rondelle lancée par Christopher Inniss pour déjouer Rodrigue qui n’y pouvait rien. Alexis Lafrenière, qui venait de se présenter seul devant le but en sortant du banc des pénalités a aussi une passe sur le jeu. Un match de haute dimension entre deux équipes favorites au début de saison pour lutter notamment pour une place dans le haut du classement. Les Voltigeurs luttent pour une 7e de suite tandis que l’Océanic rebondit agréablement après son match de dimanche contre Halifax. 1-1 après 40 minutes. Ce sera toute une 3e.

PROLONGATION…

Les absents de l’alignement de Rimouski sont le défenseur blessé Jacob Bernard de même que les joueurs retranchés Jacob Kelly, Éliott St-Pierre, Ludovic Soucy et Zachary Massicotte… Les absents de l’alignement de Drummondville sont Thomas Pelletier, Chase Ellis et Alex Reid… Le gardien partant pour l’Océanic est Colten Ellis pour une 23e fois devant le filet (12-8-2-0) avec des moyennes de 2,51 et ,910 et 2 blanchissages… Le gardien partant pour les Voltigeurs est Olivier Rodrigue pour une 22e présence devant le filet avec un dossier de 16-4-1-0, des moyennes de 2,37 et ,905 et un jeu blanc… Les arbitres du match de ce soir sont Jonathan Trudel (23) et Dominic Tessier (27)… C’est le 2e match entre les deux équipes cette saison, l’Océanic gagnant le premier 4-1 le 05 octobre à Drummondville… La fiche à jour entre les deux équipes pour les derniers 5 ans est de 4-4-1-0 pour l’Océanic à Drummondville et de 5-4-0-0 pour les Voltigeurs à la maison… Les fiches des deux équipes à leurs 10 derniers matchs : 7-2-1-0 Rimouski et 8-2-0-0 Drummondville… Rimouski est sur une séquence de 0-1-0-0 et les Voltigeurs sont en quête d’une 7e victoire de suite… Les Voltigeurs sont 9-2-1-0 à la maison tandis que l’Océanic est 7-3-2-0… L’avantage numérique de Rimouski est de 33,6 % contre 25,2 % pour les Voltigeurs… Rimouski est en efficacité de 83,3 % en désavantage numérique contre 80,9 % pour les Voltigeurs… Alexis Lafrenière joue ses trois derniers matchs dans ce voyage avant de quitter vers le camp de sélection d’ECJ 2019 dans l’Ouest du pays… Le défenseur Radim Salda est dans la même situation, avec l’équipe nationale de la République Tchèque… Oui, nous profiterons de la pause de Noël pour publier le bulletin de mi-saison des membres de l’Océanic… La diffusion par webmestre était quasi impeccable en première, mais il a fallu nous référer à Énergie pour la 2e et la 3e, la description par les commentateurs locaux étant à la fois sous le local et sous visiteur… Il y a collecte de jouets en après-midi dimanche et il y a quatre joueurs de l’Océanic dans les commerces concernés, dont le IGA. Les 100 premières personnes qui apporteront un jouet recevront un billet pour un match contre Sherbrooke le 27 février… Il y a quatre autres matchs ce soir dans la LHJMQ, à savoir Cap Breton 5 Moncton 4, Québec 3 St John 4 (P), Sherbrooke 4 Val-d’Or  1et Gatineau 2 Victoriaville 4…

STATISTIQUES DU MATCH

But Rimouski             0 – 1 – 3 = 4

But Drummondville   1 – 0 – 1 = 2

Lancers Océanic         8 – 8 – 14 = 30

Lancers Voltigeurs     7 – 16 – 11 - 34

Lancers dangereux     17 – 13 Voltigeurs

Mise en jeu                 34 – 28 Voltigeurs

Mise en échec             24 - 24

Jeu de puissance         0 / 2 pour chacun des deux clubs

Assistance                  2 450 personnes

Étoiles : Colten Ellis RIM, Xavier Simoneau DRU et Christopher Inniss RIM

Multi points Rimouski : Alexis Lafrenière (1-2)

Prochain match Rimouski : vendredi soir 19 h 30 à Shawinigan

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média