Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économie

Retour

06 décembre 2018

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Nouveau développement résidentiel à Saint-Anaclet

Le maire de Saint-Anaclet, Francis St-Pierre, montrant le secteur prévu pour le futur développement résidentiel.

©Adeline Mantyk - L'Avantage Rimouski

Le maire de Saint-Anaclet, Francis St-Pierre, montrant le secteur prévu pour le futur développement résidentiel.

La municipalité de Saint-Anaclet-de-Lessard a reçu l’autorisation d’agrandir son périmètre urbain à la limite ouest de son territoire. 

Il s’agit d’une nouvelle très attendue pour le maire de Saint-Anaclet, Francis St-Pierre, qui explique être en négociation avec le Ministère depuis trois ans. « Le terrain était zoné blanc et non agricole vert, et notre dossier était bien monté. Mais c’est un tour de force, une excellente nouvelle. » Le maire affirme que plusieurs personnes manifestent depuis plusieurs années leur désir de venir s’établir à Saint-Anaclet et que le dernier développement, celui de la rue Langlois, datait de 2010.

Le développement résidentiel identifié concerne un secteur boisé qui se situe au sud-ouest de la rue Melchior Poirier, entre la rue principale et le chemin du rang 3, où environ 50 à 60 résidences pourraient être construites. « Nous n’avons pas encore établi les modalités du développement avec le propriétaire du terrain, on ne sait pas encore si la municipalité va s’en porter acquéreur pour le développer, si le propriétaire va le développer pour ensuite vendre les terrains, ou si cela va être fait en partenariat. Nous devons nous rencontrer en début d’année », détaille le maire.

Le maire ajoute toutefois que ce sera un quartier écologique et vert, respectueux de l’environnement, et prévoit conserver au maximum les espaces verts pour en faire un milieu de vie agréable.

La première phase des travaux consistera au prolongement du système d’aqueduc en 2019, un projet estimé à 2 M$. « Cela concerne une soixantaine de maisons et solutionnera les problèmes d’approvisionnement en eau que plusieurs résidents connaissent depuis les deux dernières années de sécheresse, qui ont eu un impact sur les nappes phréatiques. » Le maire fait savoir que l’aqueduc a déjà été prolongé sur une partie de la rue principale il y a deux ans.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média