Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

14 mars 2018

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

Une équipe dynamique prépare le 11e Marchethon de la dignité

©Photo TC Media-Charles Lepage

MAISON MARIE-ÉLISABETH. La 11e présentation du Marchethon de la dignité au profit de la Maison Marie-Élisabeth aura lieu le dimanche 6 mai à Rimouski sous la présidence d’honneur de Claude Ruest de la Financière Banque Nationale.

Marquant le lancement de la Semaine nationale des soins palliatifs, cette activité propose un parcours de marche de 5,3 km et souhaite rassembler 600 marcheurs qui permettront de recueillir 45 000 $.

La Maison Marie-Élisabeth fait à Rimouski un travail incroyable avec un personnel dévoué et engagé. C’est pour cette raison que je me suis engagé dans cette cause-là. Mon objectif d’ici quatre ans, c’est qu’on atteigne au moins 1 000 marcheurs et que l’objectif financier suive à la hausse.  -Claude Ruest

Dès maintenant, les participants peuvent s’inscrire sur internet à l’aide de la plate-forme sécurisée de la Maison Marie-Élisabeth. Le jour même de la marche, l’inscription sur place sera possible et débutera dès 8 h, au Colisée Financière Sun Life. Le départ est prévu à 9 h 15 et un arrêt pour recueillement est prévu devant la Maison Marie-Élisabeth avec l’Ensemble vocal Diapason composé d’une quarantaine de choristes. Au retour, il y aura tirage de prix de présence devant le Colisée.

« Ce marchethon représente deux éléments essentiels pour la Maison Marie-Élisabeth : d’abord, le financement. On veut s’assurer que l’année se termine bien financièrement, mais on veut aussi assurer la pérennité de la Maison et ce qu’on veut surtout, c’est que la maison soit encore là dans 20, 30 et 50 ans. L’autre élément essentiel du marchethon, c’est l’appui de la population. Le message qu’on reçoit c’est : continuez votre travail. On est là, on vous appuie, on vous épaule et on vous remercie pour le travail professionnel qui a été fait par les 180 bénévoles, les 45 employés qui font un travail humain exceptionnel », commente François Gamache, directeur général.

Venu témoigner d’une expérience vécue à la Maison Marie-Élisabeth, Michel Kirallah a rappelé que le décès de son père il y a moins d’un an, entouré de sa famille, lui avait permis de constater que des soins exceptionnels y sont prodigués aux patients en fin de vie. « L’empathie, la générosité, la disponibilité, le sourire, la patience du personnel… toutes ces qualités furent présentes et ce fût pour nous une expérience absolument exceptionnelle et merveilleuse, malgré le contexte. Pour nous, Marie-Élisabeth c’est plus qu’un besoin pour le milieu, c’est vraiment une nécessité et c’est important qu’on y contribue. »  

Inscription au marchethon sur internet au : http://maisonmarieelisabeth.ca.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média