Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

18 Mai 2018

La presse Canadienne - equiperedaction@lexismedia.ca

Début du Carnet santé Québec le 22 mai: notre dossier santé en ligne

©Photo Presse canadienne srchives / Jacques Boissinot

Finalement, c'est à compter du 22 mai que les Québécois pourront avoir accès à leur Carnet santé Québec en ligne, des informations sur leur propre dossier santé sur leur téléphone intelligent, leur ordinateur.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, en a fait l'annonce vendredi au cours d'une conférence de presse à Montréal. Il avait déjà annoncé, le 11 décembre dernier, le lancement de ce Carnet santé; il précise maintenant que les intéressés pourront commencer leur processus d'inscription le 22 mai.

Le Carnet santé Québec comprendra au départ les informations comme le résultat des tests sanguins et d'urine, les rapports d'imagerie médicale et la liste des médicaments prescrits. Les personnes inscrites pourront aussi s'inscrire au Guichet d'accès à un médecin de famille ou modifier leur inscription et prendre rendez-vous en ligne avec un médecin de famille.

Au fil des mois, d'autres services s'ajouteront, notamment le montant reçu par le médecin pour un acte médical, puis l'évolution des demandes pour une chirurgie.

La personne devra d'abord s'inscrire sur le site carnetsante.gouv.qc.ca à compter du 22 mai. Un code de sécurité lui sera ensuite transmis par la poste. Il lui suffira ensuite de continuer le processus d'inscription en ligne.

Petit bémol: il y aura un délai de 30 jours avant que des résultats d'imagerie médicale, par exemple, deviennent accessibles, afin d'éviter qu'une personne apprenne sur internet qu'elle a un cancer, sans la présence d'un médecin pour lui expliquer la situation. Ce délai de 30 jours est toutefois appelé à être réduit, a indiqué le ministre Barrette.

Québec promet la confidentialité complète des données. Le site sera d'ailleurs hébergé par la Régie de l'assurance-maladie du Québec.

Le système a déjà fait l'objet d'un certain rodage: 20 000 personnes l'ont utilisé, au cours des derniers mois, lors de projets pilotes à Laval et Québec.

Lia Lévesque, La Presse canadienne

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média