Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économie

Retour

11 Juillet 2018

Jean-Réal Couture - redactionrimouski@lexismedia.ca

On est loin de la meilleure demi-saison dans le milieu agricole

La Financière agricole du Québec dépose son bilan de l'assurance récolte pour l'année 2018

©Photo TC Media – Archives

La Financière agricole du Québec présente le bilan de mi-saison en assurance récolte pour la province de Québec, lequel bilan décrit les conditions climatiques et leurs effets sur les cultures produites de cette région. 

Comme on a pu le voir au niveau des régions, notamment les deux régions de l’Est-du-Québec, le bilan fait également le point sur l'état des cultures vivaces, des ruches, de l'ensemencement et du développement des cultures annuelles, ainsi que sur le déroulement des premières récoltes.

Faits marquants en date du 3 juillet 

Hiver

·         Hiver 2017-2018 caractérisé par un bon couvert de neige et des précipitations sous forme de pluie et de verglas en février

·         Survie à l'hiver des fraisières, des bleuetières et des vergers bonne en général, mais dommages causés par le gel tout de même signalés

·         Survie à l'hiver des prairies plus difficile pour les régions de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, de la Côte-Nord, du Bas-Saint-Laurent, de l'Abitibi-Témiscamingue, de l'Outaouais, de la Capitale-Nationale, de la Chaudière-Appalaches, de l'Estrie et du Saguenay-Lac-Saint-Jean

·         Survie à l'hiver des abeilles variable selon les régions avec mortalité importante signalée pour certains secteurs

Printemps

·         Récolte de sirop d'érable nettement inférieure à celle des cinq dernières années pour les régions du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, récolte cependant bonne ou très bonne pour les régions de Lanaudière, de la Montérégie, de l'Estrie et du Centre-du-Québec

·         Conditions du début du printemps ayant retardé le début des semis, mais conditions favorables par la suite, travaux d'ensemencement complétés dans la période habituelle

Été

·         Récolte de la première fauche de foin en cours. En raison des faibles précipitations, rendements généralement inférieurs à la moyenne avec un peu de retard dans certaines régions

·         Récolte de fraises en cours dans la période habituelle dans la plupart des régions avec des rendements dans la moyenne ou supérieurs et une qualité supérieure à la moyenne

·         Rendements anticipés des céréales, du maïs et des protéagineuses : autour de la moyenne ou supérieurs à celle-ci dans la plupart des régions

·         Rendements anticipés des pommes et des pommes de terre : autour de la moyenne

·         Rendements anticipés des bleuets : inférieurs à la moyenne

En date du 3 juillet, le nombre d'avis de dommages à l'assurance récolte totalisait 1 307, comparativement à :

·         1 114 à la même période en 2017

·         1 353 en moyenne pour les cinq dernières années

·         1 726 en moyenne pour les dix dernières années

Les indemnités versées à ce jour sont de 12 754 988 $, dont 11 382 937 $ pour le sirop d'érable.

« L'agriculture est un secteur important de notre économie, principalement pour les régions du Québec. Les produits et les services offerts par La Financière assurent un support important aux agriculteurs, permettant ainsi de maintenir leur secteur compétitif et durable lorsque des aléas climatiques se présentent » soutient M. Laurent Lessard, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec.

« Le bilan de mi-saison présente un portrait de l'état des cultures au Québec et des impacts climatiques sur celles-ci. Dans un contexte où les conditions peuvent se montrer défavorables, La Financière agricole du Québec assure une stabilité aux entreprises agricoles avec les différents outils de gestion des risques qu'elle met à leur disposition. Elle le fait notamment avec le Programme d'assurance récolte visant à protéger les revenus des producteurs en leur versant une indemnité afin qu'ils poursuivent leurs activités » ajoute M. Ernest Desrosiers, président directeur-général de La Financière agricole du Québec.

La Financière agricole du Québec

·         Offre des produits et des services de qualité en matière de financement, d'assurance et de protection du revenu

·         Favorise le développement et la stabilité de plus de 24 000 entreprises agricoles et forestières québécoises

·         Place la relève agricole au cœur de ses priorités en lui offrant une aide financière directe et adaptée à sa réalité

·         Participe activement à l'essor économique du Québec et de ses régions : avec des valeurs assurées qui s'élèvent à 3,6 milliards de dollars et un portefeuille de garanties de prêts qui atteint 5 milliards de dollars

Liens connexes

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média