Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

25 Août 2018

René Alary - ralary@lexismedia.ca

« Avec Claude Laroche dans le comté, on va finir la 20 »

Le candidat libéral dans Rimouski lance sa campagne

©René Alary - L'Avantage Rimouski

Le candidat libéral dans Rimouski, Claude Laroche.

C’est en présence de quelques dizaines de supporteurs que le candidat libéral dans le comté de Rimouski, Claude Laroche, a lancé sa campagne samedi.

« C’est un privilège pour moi d’être devant vous aujourd’hui. Je proposerai des solutions de renouveau et je ferai une campagne positive axée sur des faits et basée sur l’argumentation », a indiqué celui qui milite, à divers degrés, au sein du PLQ depuis plus de 35 ans, d’abord au sein des Jeunes libéraux au début des années 80.

Son premier engagement concerne justement un projet dont on parle depuis quelques décennies. Il était dans l’organisation de Michel Tremblay lors de l’élection de 1985. Le candidat du PLQ avait alors fait campagne en promettant le prolongement de l’autoroute 20. « Michel Tremblay avait tenu son bout et on a commencé la 20. Le 14 avril dernier, quand le premier ministre est venu à Rimouski, il a dit c’est le parti libéral qui a commencé la 20 et c’est le parti libéral qui va la terminer. C’est mon fer-de-lance pour dire aux gens de Rimouski qu’avec Claude Laroche dans le comté, on va finir la 20. »

Il vit bien avec le fait que c’est le gouvernement Couillard qui a retiré le prolongement de l’autoroute 20 de programme québécois des infrastructures. « Il a été retiré en 2015, on aurait aimé qu’il y reste, mais le focus était alors régional. L’accent a alors été mis pour terminer l’autoroute 85. Les gens savent que la route 185 était, malheureusement, le théâtre de plusieurs accidents mortels. La bonne nouvelle, c’est qu’il y a du travail qui a été fait pour terminer la 20 et ce travail-là n’est pas perdu, au contraire. Le 2 octobre, avec Claude Laroche comme député, on reprendra le dossier là où on l’on arrêté pour le continuer et terminer la 20. »

Le candidat libéral affirme ne pas regarder les sondages. Un Léger-TVA de la semaine dernière laisse entrevoir une lutte à quatre dans Rimouski, les quatre actuels candidats obtenant entre 20 et 28 % des intentions de vote. « Je ne regarde pas beaucoup les sondages et je ne les commente pas. Le meilleur sondage, c’est sur le terrain. Je parle avec beaucoup de gens, ils sont enthousiastes face à ma candidature. »

La dernière fois que Rimouski a voté libéral, c’est en 1989. Pourquoi cette fois-ci serait la bonne ? « On est extrêmement confiant dans Rimouski et dans l’ensemble du Québec qu’en se basant sur les faits et l’argumentation solide que nous présenterons, les gens vont comprendre que le meilleur choix, c’est le PLQ. Et, dans le comté, quels que soient les sondages, on sent que ça pourrait être une lutte à trois et même à quatre. Tout peut arriver. »

Il sera intéressant de voir si Philippe Couillard viendra appuyer son candidat. Il ne s’était pas arrêté à Rimouski lors du scrutin de 2014.

©René Alary - L'Avantage Rimouski

Claude Laroche a présenté ses principaux collaborateurs à son local électoral samedi avant-midi.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média