Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

30 Août 2018

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Un candidat indépendant à Rimouski

©Adeline Mantyk - L'Avantage Rimouski

Denis Bélanger

ÉLECTIONS PROVINCIALES. Denis Bélanger, entrepreneur à Saint-Fabien, se présente à titre de candidat indépendant dans la circonscription de Rimouski, espérant insuffler une manière nouvelle de faire de la politique en suscitant la réflexion des citoyens.

Le candidat estime que le système démocratique devrait être beaucoup plus participatif. « Il faut que les citoyens reprennent le contrôle de la politique, définissent leurs propres enjeux, qu’ils prennent conscience qu’ils ont un réel pouvoir entre les mains, qui peut être plus efficace que seulement voter une fois tous les quatre ans. Aujourd’hui, on a des professionnels de la politique, des partis, des grosses machines, du marketing. Mais finalement, quand un parti prend le pouvoir, c’est toujours le même discours, des promesses non tenues. Ils s’arrangent entre politiciens et les citoyens n’ont plus leur place dans les décisions. »

Sans pancarte, sans plateforme électorale, sans grands mots et surtout, sans parti, M. Bélanger propose tout simplement trois idées : « Je veux que le député élu crée un site Web sur lequel il listerait l’ensemble des projets de loi en cours et à venir, et que chaque citoyen de la circonscription se prononce et vote pour l’un ou l’autre. Je veux que les électeurs se donnent la possibilité de réagir à n’importe quel enjeu les touchant dans des assemblées locales ou régionales, appelées par les citoyens eux-mêmes ou par le député. Et je veux que les citoyens puissent juger du travail de leur député, que si je suis élu et que je ne fais plus l’affaire, qu’ils puissent me mettre dehors. »

Le candidat indépendant a récolté plus de 100 signatures d’électeurs pour être enregistré auprès d’Élections Québec, et il s’est dit surpris de l’accueil des gens lors de son porte-à-porte : « Je suis allé cogner au hasard des maisons un peu partout dans la région, et j’ai été surpris de constater à quel point les gens ont considéré ma candidature. Je pense que beaucoup de citoyens sont désabusés par la politique actuelle. »

Né à Matane, M. Bélanger a fait ses études à Rimouski. De conseiller en démarrage d’entreprises à entrepreneur en passant par journaliste radio à Amqui, il dit se spécialiser dans la « gestion du changement ». Il explique réfléchir à son implication depuis les trois dernières élections et avoir pris sa décision depuis le printemps dernier. « Quand je lis, par exemple, que les promesses des partis totalisent en une semaine 20 G$, c’est ce genre de choses qui m’a fait me décider. »

Quand on lui demande combien de votes il vise, M. Bélanger répond : « Je vise la réflexion. Je veux que chaque citoyen se dise « Je vote pour moi » le 1er octobre. »

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média