Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits Divers

Retour

13 Septembre 2018

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Nouvelle campagne de lutte contre la violence sexuelle faites aux femmes

Thème de la campagne.

Le Regroupement québécois des Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS) et ses membres, dont le CALACES de Rimouski, souligneront, le vendredi 21 septembre, la 37e Journée d’action contre la violence sexuelle faite aux femmes (JACVSFF) en lançant la campagne Ça me regarde.

Le Québec a été frappé, l’automne dernier, par une large vague de dévoilements alors que des milliers de survivants.es s’emparaient du mot-clic #MoiAussi pour témoigner des violences sexuelles subies. Désormais, il n’est plus possible de nier l’ampleur de ce fléau de société. « Maintenant que les victimes ont davantage d’espace pour exprimer leur vécu, il est grand temps que la population renforce la mobilisation autour de la lutte aux agressions à caractère sexuel afin de créer un véritable changement de culture radical et permanent », affirme Pascale Parent, intervenante sociopolitique au CALACS de Rimouski.

Selon l’organisme, s’engager contre la violence sexuelle implique nécessairement de prendre en compte que certaines femmes vivent des situations de vulnérabilité qui peuvent les rendre plus susceptibles de subir des agressions à caractère sexuel. Les femmes qui ont un statut d’immigration précaire, qui ont des limitations fonctionnelles et/ou qui sont visées par des préjugés raciaux, sur leur identité de genre et/ou leur orientation sexuelle, par exemple, font souvent face à des obstacles spécifiques lorsqu'elles cherchent des services et/ou veulent accéder à la justice ou encore, lors de leur dévoilement. De plus, les conséquences engendrées par la violence subie sont multiples et diffèrent en raison des sources de discrimination qui marquent la vie des femmes marginalisées.

Le CALACS de Rimouski distribuera des tracts rappelant l’importance de s’engager dans la lutte aux agressions à caractère sexuel et que chacun a le pouvoir de jouer un rôle, le 19 septembre au centre-ville de Rimouski et dans certains établissements scolaires.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média