Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Défi sportif

Retour

24 septembre 2018

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

Plus de 8 000 $ amassés au Défi Kayak

PARC DU BIC

Défi Kayak 2018 - Rimouski

©Photo : gracieuseté Mathieu Gosselin - L'Avantage Rimouski

Le Défi Kayak de la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC sera de retour l’an prochain. Les participants ont dû affronter des conditions de vents très forts pour cette première présentation, ce qui a représenté un véritable défi.

À sa première édition, le Défi Kayak tenu samedi dans le Parc national du Bic, en collaboration avec Aventures Archipel, a permis d’amasser un montant de 8 150 $ pour financer la recherche sur les maladies cardiovasculaires et propulser les découvertes scientifiques.

Cette activité, associée à la campagne de sensibilisation VITE, se voulait une façon de promouvoir l’activité physique. Au pays, 80 % des maladies du cœur et des AVC précoces pourraient être évités en adoptant de saines habitudes de vies.

« Les participants du Défi Kayak ont bravé le froid, le vent et les vagues, et ont relevé le défi pour la cause, affirme Mélanie Thibeault, coordonnatrice de l’activité. Je suis fière de cette première édition, dont nous nous souviendrons longtemps! »

Kayakistes

©Photo : gracieuseté Mathieu Gosselin - L'Avantage Rimouski

Quelques kayakistes ont annulé leur participation en raison de la force des vents.

Le montant amassé est quand même satisfaisant pour la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC. Ce Défi Kayak sera de retour l’an prochain.

Cette activité dont l’objectif de départ avait été fixé à 15 000 $ par la Fondation, recueille moins que prévu, les vents très forts de la veille et du jour même ayant entraîné l’annulation de quelques inscriptions. « C’est la moitié de ce que l’on espérait, la météo a fait peur à certains participants. Nous avons dû modifier les trajets, les participants ne se sont pas rendus au Domaine Floravie et sont demeurés dans le havre du Parc du Bic. Malgré tout, le comité organisateur est très content, les conditions représentaient vraiment un défi. L’an prochain, nous lancerons les inscriptions un peu plus tôt », confirme Mme Thibeault.

La fondation souhaite remercier tous les partenaires et bénévoles présents lors de cette première édition.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média