Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

26 septembre 2018

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Débat de la Chambre de commerce : LeBel aurait souhaité des échanges

Débat UQAR

©Alexandre D'Astous - L'Avantage Rimouski

Denis Bélanger (Indépendant), Alexie Plourde (Parti vert du Québec), Nancy Levesque (Coalition avenir Québec), Carol-Ann Kack (Québec solidaire), Claude Laroche (Parti libéral du Québec), Harold LeBel (Parti québécois) lors du débat tenu à l'UQAR mardi soir.

Le député sortant et candidat pour le Parti québécois (PQ) dans Rimouski-Neigette, Harold LeBel, s’estime satisfait de sa performance lors du débat de la Chambre de commerce hier (mardi), mais aurait souhaité que la formule permette des échanges entre candidats.

Dans un communiqué émis juste après l’événement hier soir (mardi), le candidat a expliqué que les thèmes identifiés lui ont permis de faire connaître sa vision des choses sur l’avenir de la circonscription. Il ajoute toutefois que la formule ne permettait pas les échanges entre candidats : « Ces échanges auraient pu nous permettre d’obtenir davantage de précisions sur certaines déclarations. »

Le candidat affirme que les échanges sont importants dans une campagne électorale pour aller au cœur des idées, permettant d'éviter de répéter les grandes lignes du parti « comme un perroquet ». « Pour moi, il faut brasser les idées sur les enjeux d’ici, de Rimouski et du Haut-Pays. J’aurais bien voulu poser certaines questions à mes collègues et candidats des autres partis ».

Ce débat/panel avait été organisé dans l’Atrium de l’Université du Québec à Rimouski, à l’initiative de la Chambre de commerce et de l’industrie Rimouski-Neigette, de la Jeune chambre de Rimouski et de l’Association étudiante de l'Université du Québec à Rimouski. L'événement devait permettre à chaque candidat d’exposer ses points de vue sur différents enjeux régionaux et de présenter ses engagements pour la circonscription de Rimouski.

Sans réponses

Le député sortant estime que beaucoup de questions sur de grands enjeux restent sans réponses.  « J’aimerais bien savoir comment chaque candidate et candidat peut répondre aux cris de détresse des infirmières qui réclament de meilleures conditions de travail ? Et qu’est-ce que l’on répond concrètement aux producteurs agricoles aux prises avec les conséquences des deux sécheresses et les menaces sur l’avenir de la gestion de l’offre? Malheureusement, nous n’aurons probablement jamais de réponses à ces questions. »

Il précise toutefois qu’il n’y a pas de formule parfaite et remercie les organisatrices et les organisateurs de la Chambre de commerce et de l’industrie de Rimouski-Neigette pour la tenue de cet événement.

Il aurait, apr exemple, aimé interpeller le candidat du Parti libéral du Québec (PLQ), Claude Laroohe, sur l’épineuse question des hydrocarbures, la candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ), Nancy Levesque, sur les positions de son chef François Legault au sujet des questions de l’immigration en région et sur sa vision de la décentralisation.

Concernant Québec solidaire (QS), le candidat péquiste aurait voulu bien approfondir la question des salaires chez les joueurs de hockey, en lien avec la volonté d’assujettir les joueurs-étudiants de l’Océanic aux normes du travail prévu à la loi 176.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média