Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

26 Septembre 2018

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Québec solidaire promet 1000 mégawatts éoliens de plus d'ici 2030

Québec solidaire promet 1000 mégawatts éoliens de plus d'ici 2030

©Gracieuseté

Carol-Ann Kack et Marie-Phare Boucher

Les candidates de Québec solidaire (QS) pour Rimouski et Matane – Matapédia, Carol-Ann Kack et Marie-Phare Boucher, prévoient développer 1000 mégawatts (MW) éoliens supplémentaires d'ici 2030 pour stabiliser l’offre d’électricité en période de pointe et augmenter la part de l’éolien dans la production d’électricité au Québec.

Répondant ainsi à la demande de l’Alliance de l'Est, formée des Régies intermunicipales de l’énergie du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, les deux candidates reconnaissent que le vent constitue une source d’énergie ayant une empreinte écologique faible comparativement à d’autres : « D’où l’utilité de recourir à l’éolien là où la géographie le permet. La demande en électricité de source renouvelable va augmenter dans les prochaines décennies et l'énergie éolienne est un atout pour la transition vers une économie sans carbone », de préciser Mme Kack.

Avenir de l'éolien

Mme Boucher et Mme Kack annoncent du même coup le plan de QS pour l’avenir de l’éolien : « Nous placerons les nouveaux projets fournissant de l’énergie éolienne sous contrôle public au cours de notre premier mandat, en partenariat avec les communautés concernées, y compris les communautés autochtones, dans le but d'augmenter les retombées économiques pour l'Est du Québec ».

Elles ajoutent que QS mandatera Hydro-Québec Production de mettre en œuvre la production pour rehausser la qualité des installations éoliennes et augmenter l'expertise publique dans le domaine. « Plusieurs experts québécois font savoir que les éoliennes installées au Québec dans les dernières décennies sont mal adaptées à notre climat rigoureux. Un gouvernement solidaire s'assurera que la population locale capte le maximum des revenus liées l'exploitation des éoliennes, tout en améliorant la rentabilité de la société d'État dans le développement de la filière. »

Les candidates affirment que le Plan de transition économique 2018-2030 de leur parti prévoit créer 5000 emplois dans les énergies renouvelables, dont 3000 dans l'industrie éolienne.

L’Alliance de l’Est avait appelé les partis politiques à prendre position sur l’éolien lors d’une sortie médiatique le 5 septembre dernier. L'Alliance demandait notamment aux partis de s'engager pour une nouvelle commande d'énergie éolienne de 300 MW.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média