Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

26 Septembre 2018

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Une lutte à quatre dans Rimouski

Une lutte à quatre dans Rimouski

©Gracieuseté - Directeur général des élections Québec

Les limites de la circonscription de Rimouski

Une lutte à quatre se dessine dans la circonscription de Rimouski en vue des élections du 1er octobre.

L’Avantage a demandé aux candidats des quatre principaux partis de livrer en quelques mots l’évaluation de leurs chances au terme de leur campagne et leurs priorités.

Carol-Ann Kack

La candidate pour Québec solidaire (QS), Carol-Ann Kack, qualifie la campagne qu’elle a menée de magnifique. « On l’a vu dans la réponse des militants qui se sont mobilisés, ça démontre l’intérêt des citoyens rimouskois pour QS. C’est très excitant pour nous de voir que le terrain est aussi favorable. » Quant à ses chances de gagner la lutte à quatre, elle se dit convaincue que les gens de la circonscription vont pencher vers un parti progressiste. « Ils ont envie d’un autre type de politique. Ils sont tannés des politiciens habituels, je reçois un accueil très favorable sur le terrain. » Les dossiers prioritaires sur lesquels elle travaillerait si elle était élue sont l’accès aux services de santé et l’éducation, notamment pour contrer la pénurie de main-d’œuvre et améliorer les conditions de travail. « Je compte aussi proposer des mesures concrètes en forêt et agriculture, pour soutenir nos producteurs. »

Carol-Ann Kack

©Gracieuseté

Carol-Ann Kack

Claude Laroche

Le candidat pour le Parti libéral du Québec (PLQ), Claude Laroche, estime avoir été très à l’écoute des préoccupations des citoyens de la circonscription : « J’ai pu proposer des solutions concrètes aux préoccupations qu'ils m'exprimaient, je les ai écoutés, j'ai beaucoup appris de ces échanges. » Il se dit confiant en vue des élections, exprimant que selon lui, le PLQ est le parti qui comprend le mieux l’apport de la population immigrante dans la région. « Les électeurs sont conscients de l’excellent état de l'économie et que nous avons maintenant les marges de manœuvre pour investir en éducation et en santé. » S’il est élu, le candidat promet de débuter les démarches pour réinscrire au Plan québécois des infrastructures le projet de parachèvement de l'autoroute 20. « J'amorcerai aussi la mise en place de notre démarche d'établir un portrait des besoins de main-d’œuvre avec la MRC de Rimouski-Neigette. »

©Gracieuseté

Claude Laroche

Harold LeBel

Le député sortant et candidat pour le Parti québécois (PQ), Harold LeBel, estime qu’il a fait une bonne campagne. « On a fait beaucoup de terrain, j’ai rencontré du monde, il n’y a pas eu de mauvaise surprise. Mon objectif était d’aller à la rencontre des gens, d’être accessible. Je n’ai pas voulu être un perroquet de ce qui se dit au national, c’est pourquoi j’ai identifié plusieurs enjeux personnels pour la région, mes « 12 travaux. On a aussi voulu être rapide pour répondre aux organisations qui nous interpellaient. » Il entrevoit ses chances de remporter le comté avec sérénité et dit se sentir appuyé. Quant aux dossiers prioritaires sur lesquels il compte se pencher s’il est élu, M. LeBel entend travailler pour améliorer la situation des agriculteurs, défendre la gestion de l’offre, également se concentrer sur la santé, notamment améliorer la situation des infirmières et des préposés aux bénéficiaires.

©Gracieuseté

Harold LeBel

Nancy Levesque

La candidate pour la Coalition avenir Québec (CAQ), Nancy Levesque s’estime satisfaite de sa campagne, qu’elle qualifie de stimulante : « Les gens sont contents de voir que le parti de la CAQ est représenté dans la région. Plusieurs citoyens m’ont sollicitée pour des entrevues individuelles et lors des débats, j’ai constaté que les gens s’intéressaient beaucoup à mes idées, qu’ils étaient curieux. C’est très sain et essentiel. » Quant à ses chances de remporter la circonscription, Mme Levesque pense que tout peut arriver : « Il y a encore une bonne partie d’indécis, c’est intéressant car cela colore la campagne de la région et représente un défi ! » Les enjeux prioritaires pour la candidate sont l’accessibilité à la santé pour les citoyens de la région et en éducation, le soutien aux professeurs en améliorant leurs conditions de travail, et la prise en charge rapide des élèves présentant des difficultés.

©Gracieuseté

Nancy Levesque

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média