Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

27 septembre 2018

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Annie Fournier veut défendre le programme Québec Atlantique

Annie Fournier candidate libérale élections provinciales Matane-Matapédia

©Stéphane Quintin - L'Avantage Rimouski

La candidate du Parti libéral du Québec dans Matane-Matapédia et La Mitis, Annie Fournier, entend faire du programme Québec Atlantique une priorité qu'elle souhaite mettre en place une fois élue, le 1er octobre.

Mme Fournier affirme que des études confirment qu'en raison de leur isolement, de leur éloignement des grands centres, les régions québécoises situées près du golfe du St- Laurent font partie du segment des 3 % de Canadiens les plus démunis sur le plan économique.

Elle entend défendre l'établissement de mesures spéciales visant à contrer les problèmes structurels récurrents liés au développement économique de cette partie spécifique du Québec en créant le programme Québec Atlantique. « Je veux contribuer économiquement à la région et c'est par ce genre d'initiatives que nous améliorerons la qualité de vie de nos citoyens. D'ailleurs, Philippe Couillard a signifié son intérêt pour un tel programme, qui stimulerait la croissance économique et diminuerait l'écart de revenu entre nos régions et le reste du Québec. »

Elle explique que le programme Québec Atlantique ainsi créé pourrait permettre, entre autres, la décentralisation de divisions de la fonction publique vers le Québec Atlantique, provenant de ministères directement concernés par le développement de cette région.

Ce programme entrainerait la création d’un fonds spécial de bonification complémentaire aux programmes réguliers des ministères qui permettrait de stimuler la réalisation de projets économiques et/ou communautaires ainsi que la mise en œuvre d’une stratégie pour faciliter l’augmentation des investissements et le recrutement d’une main d’œuvre qualifiée pour les entreprises et les institutions. Le programme impliquerait aussi une augmentation des budgets d’infrastructures de transport et de télécommunications pour réduire l’isolement et l’éloignement de la région des grands centres urbains et l’accès à des services de proximité de qualité en santé, en éducation, en culture, au plan communautaire ou des loisirs.

Annie Fournier invite ses partisans à se rendre nombreux aux différents bureaux de vote le 1er octobre prochain.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média