Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

27 septembre 2018

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

L’éducation supérieure oubliée dans la campagne électorale

Harold LeBel

©Archives - Adeline Mantyk - L'Avantage Rimouski

Harold LeBel

Le candidat du Parti québécois (PQ) dans Rimouski et député sortant, Harold LeBel, déplore le fait que les enjeux entourant l’éducation supérieure aient été très peu débattus dans le cadre de la campagne électorale.

Le candidat explique qu’il a ainsi envoyé une lettre aux syndicats de l’enseignement, aux associations étudiantes et aux directions des différentes institutions scolaires de la circonscription (Cégep, Institut maritime du Québec, Université du Québec à Rimouski) pour leur faire part de ses engagements et de son intention de collaborer à promouvoir et vitaliser les institutions d’enseignement.

La lettre présente les engagements du PQ en matière d’éducation supérieure, entre autres, la mise en place une loi bouclier qui permettrait de mettre à l’abri les budgets de l’éducation. Le PQ entend également revoir le financement afin de favoriser le maintien de l’offre de formation universitaire et collégiale, et le maintien de pôles d’excellence dans toutes les régions,  soutenir les initiatives internationales et favoriser les inscriptions d’étudiants étrangers dans les universités et les cégeps en région et dans les programmes où la demande du marché du travail est forte et rembourser les frais de scolarité́ supplémentaires exigés aux étudiants internationaux qui s’établissent en région après leurs études.

M. LeBel indique que l’éducation est la pierre angulaire de la société : « Au Parti québécois, nous voulons en faire une priorité nationale. Nous avons à Rimouski trois institutions d’enseignements supérieurs et nous devons travailler ensemble pour maintenir une offre de cours pour attirer et retenir les étudiants dans la région, promouvoir la recherche, maintenir des pôles d’excellence et faire rayonner nos institutions régionales, non seulement à l’échelle du Québec, mais également à l’international. L’éducation supérieure est une force incontournable pour le développement socioéconomique »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média