Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

27 Septembre 2018

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Claude Laroche entend faire sortir le vote libéral

Claude Laroche entend faire sortir le vote libéral

©Adeline Mantyk - L'Avantage Rimouski

Claude Laroche dresse son bilan de campagne.

Le candidat du Parti libéral du Québec (PLQ) dans Rimouski, Claude Laroche, estime avoir fait une belle campagne et compte poursuivre avec acharnement son travail dans les quatre prochains jours pour convaincre les gens de « faire sortir le vote libéral » le 1er octobre.

En réaction aux déclarations du chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault (hier) à l’effet qu’une lutte à deux était en cours dans le comté entre le Parti québécois (PQ) et la CAQ, M. Laroche estime qu’il se trouve lui aussi bel et bien dans la lutte : « On a bon espoir de remporter l’élection le 1er octobre, c’est-ce qu’on va s’acharner à faire dans les quatre prochains jours, convaincre encore davantage de gens, on va aller les voir, on veut qu’ils aillent voter et faire sortir le vote libéral. »

Philippe Couillard

Les chefs de principaux partis sont tous venus dans la circonscription de Rimouski pendant la campagne, Philippe Couillard, non. M. Laroche se dit toutefois convaincu que la présence du chef n’est pas le plus important : « Ce qui est important est son implication pour les régions. Philippe Couillard est le seul chef à être député dans une région du Québec. Quand il est venu à Rivière-du-Loup, il a parlé de l’autoroute 20, je n’ai pas entendu ça de Jean-François Lisée, et est-ce que M. Legault a parlé de la 20 ? Pour, nous ces dossiers sont importants. L’engagement d’un premier ministre envers le bien-être de toutes les régions au Québec, c’est ce qui est important. Quelqu’un qui, lorsqu’il vient ici, a discours et quand il repart dans les régions métropolitaines, en a un autre, ça ne nous aide pas. »

Il estime qu’il reste du temps à la campagne et a bon espoir que son chef visitera Rimouski dans les quatre prochains jours : « J’étais avec Michel Tremblay pendant la campagne de Robert Bourassa. Ce dernier était venu la dernière fin de semaine avant l’élection dans le comté. À notre avis ça avait eu une influence sur le vote. »

Une campagne positive

Par ailleurs, M, Laroche estime avoir mené une campagne très positive et argumentée, en résumant les engagements pris pendant celle-ci : « On a parlé de l’amélioration de l’offre des soins à domicile, du soutien aux organismes communautaires venant en aide aux familles et aux jeunes, de l’amélioration et de la promotion de l’offre touristique, et bien sûr, de faire avancer le dossier de l’autoroute 20. C’est une chose de mettre la 20 sur le Plan québécois des infrastructures (PQI), mais ça prend un député qui se consacre à 100 % pour la terminer. »

Le candidat a également réitéré son souhait d’arrimer le service Citébus et le transport de la MRC ainsi que son intérêt pour le transport électrique et ajoute qu’il accorde une attention particulière envers le sort des aînés, de l’attractivité de la région et de la pénurie de main-d’œuvre : « On a besoin d’attirer et de retenir la main-d’œuvre dans la région. Je veux aussi qu’on exploite notre ressource naturelle numéro 1, le fleuve, pour développer l’économie bleue. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média