Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Opinion

Retour

28 septembre 2018

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Lettre à Mgr Denis Grondin, Archevêque de l’archidiocèse de Rimouski

Par Danyelle Ouellet

Lettre à Mgr Denis Grondin,
Archevêque de l’archidiocèse de Rimouski.
Où êtes-vous Mgr?
Je suis une citoyenne native de Rimouski ayant grandi à l’ombre de la cathédrale , où mes parents m’avaient fait baptiser en 1949.
Je ne comprends pas votre attitude face à la sauvegarde de la cathédrale. Je vous croyais un pasteur; mais vous avez manqué de courage. Je vous aurais comparé à un capitaine de bateau qui fait tout pour sauver son bâtiment; mais vous avez laissé votre beau et grand navire entre les mains de vilains qui ont perdu le sens de l’enseignement de Jésus.
Celui-ci n’a-t-il pas dit :¨Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon église¨? N’a-t-il pas également chassé les vendeurs du temple? Vous êtes en train de les laisser entrer dans ce temple sacré qu’est notre cathédrale. Vous auriez dû en faire aussi le vôtre, l’aimer comme nous l’aimons, et voulons que l’attachement passé et actuel se perpétue dans le temps.
Quel gâchis et quel temps perdu que de vouloir se débarrasser de ce qui devrait au contraire unifier les pratiquants et même ceux qui le sont moins.
Mgr, pourquoi avoir utilisé le vocable de la Bienheureuse Marie-Elisabeth Turgeon lors de votre décret concernant la restructuration des paroisses de la ville? Elle ne mérite pas d’être associée à ce sujet de discordes dont vous êtes en grande partie responsable. Nous devrions plutôt l’invoquer pour l’obtention d’un miracle qui la conduira à la sainteté. Confions-lui la sauvegarde de la cathédrale, elle qui a vécu dans une grande pauvreté avec ses soeurs, et n’a jamais connu de palais épiscopal.
Le sort de l’orgue de la cathédrale me préoccupe également. D’aucuns croient que l’on peut lui amputer une partie de l’enceinte qui l’abrite. Instruit et cultivé comme vous devez l’être après vos années d’études, après j’imagine avoir visité d’autres cathédrales de ce monde, vous savez pertinemment qu’on ne peut se permettre un tel sacrifice, presque sacrilège.
Vous savez que la beauté élève l’âme. Vous savez que la musique unifie les âmes. La cathédrale et son orgue constituent un vaisseau porteur; ne le laissez pas s’abîmer aux mains des vilains.
Mgr, il est plus que temps d’agir. Il y a urgence matérielle d’abord. Laissez venir à vous ceux qui vous ont dit qu’ils voulaient garder cette cathédrale, sondage à l’appui. Laissez venir à vous ceux qui vous offrent leurs coeurs, leurs bras, leurs talents; revenez au bercail.
Mgr, à qui nous adresser si ce n’est à vous? Je vous le demande.
Je vous demande encore, où êtes-vous Mgr?
Danyelle Ouellet
Rimouski , le 24 septembre 2018
Lettre écrite le 12 juillet 2018.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média