Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

04 Septembre 2018

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Le chef du Parti québécois galvanise ses militants à Rimouski

Jean-françois lisée rimouski

©Adeline Mantyk - L'Avantage Rimouski

Jean-François Lisée est présent à Rimouski dans le cadre de sa tournée de campagne dans l'Est du Québec.

Le chef du Parti québécois (PQ), Jean-François Lisée a insufflé un vent d’espoir chez ses militants, réunis pour un rassemblement régional à Rimouski.

Devant près de 200 militants et sympathisants réunis au restaurant Le Rallye de la rue Saint-Germain, en écho au célèbre « Vive le Québec libre » qu’avait prononcé le général De Gaulle lors de sa visite au Québec en 1967, M. Lisée a lancé, applaudi par tous : « Je l’ai dit quand j’étais sur la Côte Nord, peut-être que l’air marin m’a un peu porté, j’ai dit « Vive les régions libres » ! Ça veut dire que pour la première fois de l’histoire, les régions vont avoir le pouvoir de décision sur les budgets de développement régional, sans avoir besoin de demander la permission de Québec. »

Soulignant comment un gouvernement péquiste solutionnerait le problème de la pénurie actuelle de main d’œuvre, notamment, M. Lisée s’est gentiment moqué de ses adversaires politiques précisant qu’ils ne sont pas assez « branchés sur les régions ». « Nous on a une solution pour ça, on veut que les gens restent en région, que les services gouvernementaux soient présents en région, que les techniciens spécialisés qui font des analyses de sang soient en région, que les régions aient le pouvoir de décision des services de proximité. Nous voulons aussi aider les entreprises à innover, mais aussi les salariés étrangers qui viennent. Comment faire en sorte que ce soit un succès ? Il faut reconnaitre leurs qualifications et leurs diplômes avant qu’ils arrivent. »

L'indépendance du Québec en 2022

M. Lisée, dans son discours, a expliqué de quelle façon il entrevoyait l’accession à l’indépendance du Québec, en marge des élections de 2022. « D’abord, il faut un gouvernement indépendantiste le 1er octobre. Avec Jean-Martin Aussant, l’année suivante, on va mettre à jour les études faites par Robert Bourrassa et Jacques Parizeau sur l’accession à l’indépendance, on va avoir en main tous les outils, les mécanismes. En 2021, on aura un grand congrès du parti québécois où on va écrire ensemble l’offre indépendantiste qu’on présentera l’année suivante à l’élection de 2022 ! L’élection de 2022 va porter frontalement et sans inhibition directement sur le thème de l’accession à l’indépendance pour qu’enfin vive le Québec libre ! », a-t-il conclu son discours sous une salve d’applaudissements.

Lors du rassemblement, étaient présents, notamment, le député sortant de Rimouski, Harold LeBel, le député sortant de Matane – Matapédia, Pascal Bérubé, les ancines péquistes de Rimouski Solange Charest et Irvin Pelletier.

Jean-François Lisée tiendra un point de presse où il dévoilera les priorités de son parti en matière d’aînés, demain (mercredi) à 9 h.

 

jean-francois lisée rimouski pq

©Adeline Mantyk - L'Avantage Rimouski

Plusieurs centaines de personnes étaient présentes au rassemblement régional à Rimouski.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média