Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

04 Septembre 2018

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Le projet Alcide C.-Horth lorgné par des entrepreneurs extérieurs

©Photo TC Media - Adeline Mantyk

La rue Alcide-C.-Horth se trouve entre la 2e rue Est et le boulevard Arthur-Buies (au sud)

Les lots de la rue Alcide C.-Horth n’ont pas encore trouvé preneur, même si le maire de Rimouski, Marc Parent, affirme que plusieurs promoteurs de l’extérieur de Rimouski se sont montrés intéressés.

Le maire de Rimouski explique que ces entrepreneurs ont montré un intérêt à s’impliquer dans ce genre de projets, qu’on peut retrouver dans d’autres villes au Québec. « Mais nous, au Conseil municipal, on a décidé d’abord de donner une dernière chance aux promoteurs locaux de présenter des projets. S’il n’y a pas d’intérêts locaux, on se tournera vers l’extérieur. »

Le conseil municipal de la Ville de Rimouski a adopté ce mardi soir, en séance publique, des réglementations assouplissant le processus entourant le développement pour répondre aux préoccupations des entrepreneurs. « Les modifications adoptées ce soir vont permettre à un entrepreneur de faire l’acquisition de quatre lots plutôt qu’un seul à la fois pour monter simultanément quatre édifices, ce qui va diminuer les coûts et permettre une meilleure gestion pour l’entrepreneur. Dans l’ancienne forme, il y avait une cohabitation nécessaire entre deux entrepreneurs côte à côte, ça faisait un peu grincer des dents. »

Le maire explique le manque d’intérêt pour le projet par la combinaison de plusieurs facteurs : « Les normes initiales étaient un peu contraignantes, on a allégé le processus de soumission de projet. Également, il y a énormément de travaux de construction actuellement sur le territoire de la ville, donc les promoteurs ont les mains pleines dans bien des cas. Et, c’est novateur comme concept, c’est aussi un des facteurs qui font en sorte qu’on pas eu de construction encore. »

Le projet d’espace urbain totalise 81 lots, mélangeant bâtiments commerciaux et résidentiels, et a été mis sur les rails en 2015 par la Ville, qui en est le promoteur. Depuis 2015, la Ville a déjà substantiellement modifié le projet et vend les lots phase par phase, en commençant par les terrains à l’extrémité la plus proche de la 2e rue.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média