Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économie

Retour

07 Septembre 2018

Réal-Jean Couture - rjcouture2018@gmail.com

L'emploi et le taux de chômage restent stables en août 2018

©Archives

Les constats mensuels quant au marché du travail sont intéressants par leur stabilité.

En août, l'emploi varie peu au Québec (- 2 300; - 0,1 %) par rapport à juillet. Le taux de chômage demeure inchangé à 5,6 %.

C'est ce qui ressort de l'analyse des données sur l'emploi et la population active diffusée par l'Institut de la statistique du Québec, à partir des résultats de l'Enquête sur la population active1 de Statistique Canada.

L'emploi à temps plein est en hausse de 16 500, tandis que celui à temps partiel fléchit de 18 800. L'emploi augmente de 21 900 chez les travailleurs indépendants, alors que le secteur public et le secteur privé subissent une baisse de 5 500 et 18 800 emplois respectivement. Le taux d'activité (- 0,1 point) et le taux d'emploi (- 0,1 point) fléchissent et se fixent respectivement à 64,4 % et 60,8 % en août.

Au Canada, l'emploi se contracte de 51 600 (- 0,3 %). Les plus fortes variations à la hausse sont constatées en Alberta (+ 16 200) et en Colombie-Britannique (+ 9 900), alors que l'Ontario subit la plus forte baisse (- 80 100). Le taux de chômage canadien augmente de 0,2 point de pourcentage pour s'établir à 6,0 % en août.

Au cours des huit premiers mois de 2018, comparativement à la même période de l'année précédente, l'emploi au Québec a augmenté de 53 800 (+ 1,3 %). Au cours de cette période, l'emploi à temps plein a progressé de 87 500, alors que celui à temps partiel a diminué de 33 800.

Depuis le début de l'année 2018, le taux de chômage au Québec s'établit en moyenne à 5,5 %.

1. L'Institut de la statistique du Québec publie mensuellement les Résultats de l'Enquête sur la population active pour le Québec à partir des données diffusées par Statistique Canada. Ce document est disponible sur le site Web de l'Institut à 14 h. Les estimations mensuelles tirées de l'Enquête sur la population active sont fondées sur un échantillon et ainsi sujettes à une certaine variabilité plus importante que les tendances observées sur de plus longues périodes, plus particulièrement lorsqu'elles sont ventilées selon des sous-catégories comme le sexe, l'âge, les régions, les industries, etc.

L'Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le responsable de la réalisation de toutes les enquêtes statistiques d'intérêt général. La pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

L’emploi piétine au Québec et décline en Ontario en août

L’Ontario affiche une perte de 80 100 emplois en août, après une croissance de 95 500 au cours des deux mois précédents. Au Québec, l’emploi n’a pratiquement pas changé avec une réduction de 2 300 en août. Les données d’août déçoivent. Toutefois, selon le Baromètre des affairesMD de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI), les intentions d’embauche sont positives, particulièrement au Québec, et ce, malgré le contexte d’incertitude entourant la négociation de l’ALENA. La rareté de candidats peut aussi nuire au recrutement. En dépit de ces deux épées de Damoclès, les économies québécoise et ontarienne tournent rondement et les embauches pourraient reprendre dans les prochains mois. (Études économiques Desjardins)

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

Canada : une contre-performance de l’emploi

Le marché du travail a connu une perte de 51 600 emplois en août. La plupart des prévisionnistes s’attendaient plutôt à une légère hausse. Le taux de chômage est passé de 5,8 % à 6,0 %. Les prochains mois seront déterminants pour l’évolution de la tendance de l’emploi. Avec les données du mois d’août, la moyenne mobile sur six mois a recommencé à descendre, soit à seulement 9 700. En théorie, il s’agit d’une progression trop faible par rapport aux perspectives de croissance de l’économie canadienne. Un rebond de l’emploi est donc attendu dans les mois à venir. (Études économiques Desjardins)

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

États-Unis : accélération des salaires en août

L’enquête auprès des entreprises indique qu’il y a eu 201 000 nouveaux emplois en août après des gains de 147 000 en juillet et de 208 000 en juin. Le taux de chômage est demeuré à 3,9 %. Le salaire horaire moyen a progressé de 0,4 % en août, soit la plus forte croissance mensuelle en 2018. Ce gain a amené la variation annuelle à 2,9 %, la plus élevée depuis mai 2009. (Étude économiques Desjardins)

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média