Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

29 janvier 2019

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Les Échos du palais de justice de Rimouski – 28 janvier

Palais Riki 28 janvier

©Alexandre D'Astous - L'Avantage Rimouski

Le palais de justice de Rimouski.

Voici quelques décisions prises par le juge de la Cour du Québec, Richard Côté, ce lundi matin au palais de justice de Rimouski.

Alcool au volant

Félix Brochu plaide coupable d’avoir conduit une moto alors que ses capacités étaient affaiblies par l’alcool, le 5 juillet 2018 à Rimouski. « Les policiers interviennent pour une bagarre en cours au coin de l’avenue Rouleau et de la rue Évêché à 00 h 17. Ils voient l’accusé et lui disent qu’il n’est pas en état pour partir avec sa moto. À 00 h 34, ils repassent dans le coin et voient que la moto n’est plus là. À 00 h 39, ils reçoivent un appel pour un accident impliquant une moto au coin de la rue Tessier et de la Montée Sainte-Odile. Monsieur est blessé au visage et il a des symptômes de facultés affaiblies », rapporte la procureure de la Couronne, Me Julie Gagné. Le juge Richard Côté impose une amende de 1 500 $ en plus de suspendre le permis de conduire de l’homme qui n’avait pas d’avocat.

Harcèlement

William Caron, 21 ans, habitant maintenant à Québec, a plaidé coupable d’avoir commis du harcèlement à l’endroit de son ex-conjointe entre le 1er et le 4 septembre 2018 à Rimouski. « Il a eu un comportement contrôlant avec la victime après la rupture suivant une relation de deux ans. Il a envoyé 1 250 textos et 25 messages vocaux remplis d’insultes », indique la procureure de la Couronne, Me Julie Gagné. Sans avocat et sans antécédent judiciaire, Caron devra se soumettre à une probation de deux ans et exécuter 40 heures de travaux communautaires. Il lui est interdit de posséder des armes pour les 10 prochaines années.

Alcool au volant

Jean-René Langlois-Lavoie écope d’une amende de 2 000 $ en plus de perdre son permis de conduire pour un an après avoir plaidé coupable d’avoir conduit avec un taux d’alcoolémie de 239 milligrammes d’alcool par 100 millilitres de sang le 10 novembre 2018 à Rimouski. « À 19 h 37, les policiers reçoivent un appel d’un citoyen à propos d’un homme ayant une conduite erratique sur l’autoroute 20. Les policiers le localisent sur la route 232 et l’observent. Le conducteur louvoie d’un côté à l’autre de la chaussée », signale la procureure de la Couronne, Me Julie Gagné. « Avec un taux comme ça, vous étiez un danger pour un accident immédiat », lance le juge Richard Côté. Langlois-Lavoie était sans antécédent judiciaire.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média