Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

05 février 2019

Réal-Jean Couture - rjcouture2018@gmail.com

Se méfier des écueils d’ici le match contre Chicoutimi mercredi

2e de trois visites cette saison de Chicoutimi à Rimouski. Un gros match attend les deux équipes.

Pour une deuxième semaine consécutive et même, en moins d’une semaine, l’Océanic de Rimouski se prépare à affronter mercredi soir les Saguenéens de Chicoutimi, sauf que cette fois, c’est à Rimouski que l’affrontement aura lieu, alors que l’équipe de toute une région est sur une séquence de 9 victoires de suite.

Bien sûr que l’on se souvient des lents débuts des matchs à la maison contre certains adversaires et il y a lieu d’adresser cette situation aux joueurs. Mais Serge Beausoleil ne montre pas d’inquiétude à ce sujet. « Je pense qu’il faut faire confiance aux gars dans leur préparation individuelle » d’indiquer le Nic en chef en mêlée de presse lors de l’entraînement de cet avant-midi.

« On est rendu à 51 matchs joués et ce n’est pas quelque chose qui m’agace, mais en même temps, c’est une facette que nous pouvons améliorer. Ceci dit, il faut prendre les matchs un à la fois et ce n’est pas encore le moment de penser à la Classique Hivernale (de vendredi). On a un adversaire de taille que l’on a vaincu qu’une fois cette saison et on va se concentrer sur ce match.»

Et il faut s’attendre à ce que les Saguenéens de Chicoutimi se rappellent de la victoire de l’Océanic pas plus tard que vendredi dernier au Centre Georges-Vézina. « On va s’en rappeler aussi. Le dernier match de hockey est dans le passé et là, il faut travailler sur le présent et le prochain match est demain soir. »

Bien sûr que l’Océanic apprécie avoir une attaque qui ne soit pas limitée au trio Garneau-Lafrenière-Huntington. Il y a trois trios qui sont de plus en plus réguliers à s’inscrire au pointage et même un 4e trio qui peut, parfois ajouter au pointage. « Évidemment, c’est très difficile à contrer quand l’offensive vient de partout et c’est un des aspects qui fait la qualité de notre équipe. C’est évident que le trio cité est un moteur très important de notre offensive et dans des soirs donnés où ils sont fermés par la défensive adverse, il y a d’autres gars qui peuvent se signaler. »

Et si Serge Beausoleil apprécie sa défensive, il n’est pas sans apprécier le fait qu’Anthony D’Amours est mentionné dans l’équipe d’étoiles de la semaine de la LHJMQ parce qu’il a obtenu 5 passes en deux matchs en fin de semaine. « Mais quand donnera-t-on crédit justement aux gars qui sont ‘stay home’ qui défendent, qui sont là pour museler les trios adverses ? On ne parle que de statistiques, tout le temps et c’est très agaçant parce notre game est pas mal plus dense que ça. »

Avec un tel raisonnement, il est clair que D’Amours aurait pu être honoré plus souvent cette année. « Il a été un des piliers importants de notre défensive. Le jeune Zachary Massicotte, Christopher Inniss, Jordan Lepage, notamment. On a une défensive qui est lourde qui travaille bien. Les gars aiment apprendre, ils étudient beaucoup les matchs. Ils veulent voir ce qu’ils ont à améliorer et j’aime beaucoup ça. »

Parlant de la défensive, il faudra se rappeler qu’elle n’a alloué que deux buts en deux matchs en fin de semaine. « Tant qu’on va donner deux buts et moins par match, je pense qu’on va remporter beaucoup de parties avec notre offensive. On l’a vu au football en fin de semaine. Quand, dans les matchs, c’est la défensive qui sort tout le temps, c’est parce que c’est plus difficile de marquer des buts que de ne pas en accorder. Ce qui est important pour nous est d’arriver à ce que nos joueurs offensifs contribuent défensivement encore plus. Ainsi, nous allons devenir totalement redoutables et on est sur la bonne voie. »

Le défenseur Anthony D'Amours.

On sait toujours que les matchs de semaine paraissent et même quelques fois sont difficiles à jouer, même à la maison. Et déjà, certains joueurs déjà commencent à parler du match de la Classique Hivernale de vendredi à Saint-Tite. Serge Beausoleil comprend qu’il peut y avoir plusieurs écueils, y compris le fait que la Classique Hivernale est l’objet d’une certaine fébrilité et il comprend la situation. « C’est le fun de jouer dehors, mais je pense qu’il faut rester dans le présent et on va continuer de se concentrer là-dessus. »

La dernière visite de Rimouski à Chicoutimi a permis d’en savoir plus sur les Saguenéens ? « Sur les Sags et sur nous-mêmes. Chaque fois qu’on met les lames sur la glace, j’apprends plus de choses sur nos joueurs, sur comment on travaille selon les situations. C’est bien important. Les Saguenéens est une équipe qui revenait d’un voyage, était plus fatiguée. Nous revenons d’un voyage nous aussi. Il faut arrimer ça et être prêt à jouer notre meilleur match. »

Au fond, il y a deux points sur la table et les deux équipes, chacune à leurs manières, veulent engranger ces deux points en ce début du 4e quart de la saison. Le match est à 19 h 30 au Colisée Financière Sun Life, le seul match local d’ici au 21 février. Certes que l’équipe souhaitera une bouffée de support et d’optimisme de la part des fans avant de jouer les 5 prochains matchs sur la route, y compris un séjour de 4 en 5 en Abitibi la semaine prochaine.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média