Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

06 février 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Cathédrale de Rimouski : le maire félicite l'implication de l'archevêque

Marc PArent

©Adeline Mantyk - L'Avantage Rimouski

Le maire de Rimouski, Marc Parent

Le maire de Rimouski, Marc Parent, voit d'un bon œil la prise de décision de l'archevêque de Rimouski, Mgr Denis Grondin, vers une transformation de la cathédrale en un édifice religieux, social, communautaire, culturel, et touristique.

Marc Parent estime que Mgr Grondin a fait ses devoirs en souhaitant procéder à l’embauche d’un chargé de projet qui devra monter un plan fonctionnel et technique, la première étape vers une transformation du bâtiment fermé au public depuis quatre ans : « Pour une première fois depuis toute cette saga de la cathédrale, j’ai l’impression que Mgr Grondin prend ses responsabilités et en vient à la conclusion que la cathédrale doit maintenir le siège de l’archevêché, mais à dimension réduite. Donc il offre, d’une certaine manière, la possibilité de convertir la partie restante. »

Mgr Grondin a également laissé entendre que le moment était bien choisi pour que cette transformation de la cathédrale s’inscrive dans la mise en valeur du centre-ville de Rimouski, un chantier sur lequel la Ville planche depuis plusieurs années. « Il est essentiel de faire un plan fonctionnel et technique, et la première démarche est d’identifier les besoins au centre-ville. On a eu une confirmation que le siège de l’archevêché sera dans la cathédrale, à vocation de culte, mais sur une plus petite superficie. Donc il reste un certain pourcentage de surface à combler et le chargé de projet ira consulter le milieu des affaires, touristique, socioculturel, pour déterminer quelle sera la meilleure façon de combler cet espace et ce qui maximiserait la mise en valeur du centre-ville à l’intérieur des murs de la cathédrale. »

L’Archevêché a toutefois déclaré qu’il compte sur le soutien de la Ville de Rimouski pour la réalisation de cette première étape, et M. Parent n’a pas indiqué clairement son soutien à ce moment-ci : « Il est certain que si l’Archevêché soumet une demande à la ville, on va présenter ça au Conseil municipal et on va prendre une décision à ce moment-là. À la Ville, on aimerait tout pouvoir faire, mais malheureusement on ne peut pas. En matière de protection du patrimoine, on regarde les ateliers Saint-Louis par exemple. Pour les restaurer, c’est un investissement de 7 M$, le même montant que la Ville a emprunté pour le complexe Desjardins, cela représente 21 $ par maison moyenne sur plusieurs années. Donc si on me demande si je préfèrerais investir pareille somme dans les ateliers Saint-Louis ou dans la sauvegarde de la cathédrale, je privilégierais investir dans la cathédrale. »

Commentaires

7 février 2019

Pierre-Paul D'Anjou

Et bien après 4 ans,voilà un début de décision de L'Archevêque Grondin. OUF! Il était temps qu'il commence à ouvrir son jeux.Mais attention! Ce qu'il n'avance pas, c'est c'est clairement ce que sera la contribution$$$$ de L'Archevêché.Mais il y a de l'ouverture et c'est ce qui nous porte à croire que ce projet va se faire d'ici .........

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média