Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

07 février 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Autoroute 20 : Harold LeBel insatisfait de la réponse du ministre Bonnardel

©Photo TC Media - Adeline Mantyk

Harold LeBel

Le député de Rimouski, Harold LeBel, se dit sceptique face à la réponse du ministre québécois des Transports, François Bonnardel, sur la réintroduction de l’autoroute 20 au Plan québécois des infrastructures (PQI).

Dans sa lettre de réponse, dont L’Avantage a obtenue copie via le bureau du député, le ministre précise que le Ministère des Transports pourra finaliser, « à plus long terme », le tronçon de 6 kilomètres entre Notre-Dame-des-Neiges et Trois-Pistoles, incluant la construction d’un pont, et poursuivre avec la réalisation de la dernière phase du projet de 47 kilomètres entre Trois-Pistoles et Rimouski.

À la lecture de cette réponse, le député de Rimouski se dit incrédule : « On comprend que pour le ministère, la construction « à plus long terme » du pont sur la rivière Trois-Pistoles est un préalable à la « dernière phase » entre Trois-Pistoles et Rimouski. Le moins qu’on puisse dire, c’est que nous sommes loin du « rapidement » et du « il est temps qu’elle se fasse la 20 » que son chef (François Legault) est venu claironner à Rimouski en campagne électorale. Je vais assurément relancer le ministre pour lui rappeler l’engagement du premier ministre lui-même. »

Engagement

Harold LeBel dit avoir utilisé, le 7 décembre dernier, une procédure parlementaire pour déposer une question écrite au ministre des Transports afin de connaître ses intentions sur la réintroduction au PQI du prolongement de l’autoroute 20 entre Notre-Dame-des-Neiges et Le Bic.

M. LeBel avait alors rappelé l’engagement formel du premier ministre François Legault en campagne électorale. « Le 26 septembre dernier, le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), en visite à Rimouski, a explicitement promis de réintégrer le tronçon de l’autoroute 20 entre Trois-Pistoles et le Bic au PQI si un gouvernement de la CAQ était élu. »

Priroité

Dans sa lettre, le ministre Bonnardel mentionne également que la demande de réintégration sera analysée lors de la mise à jour des besoins d’investissements à inscrire au Plan québécois des infrastructures 2019-2029, en précisant qu’il faudra tenir compte des autres priorités à l’échelle provinciale. Le député de Rimouski croit qu'il faut aller de l'avant à court terme. « Le ministre doit comprendre qu’il s’agit bel et bien d’une priorité. Il faut aller de l’avant, planifier les travaux, les consultations populaires et environnementales afin de concrétiser un lien autoroutier acceptable et moderne. »

M. LeBel ajoute que ce lien fait consensus auprès des partis politiques reconnus à l’Assemblée nationale du Québec et qui est nécessaire pour la sécurité des automobilistes, la fluidité du transport et le développement économique.

Commentaires

7 fvrier 2019

Pierre

Le problème est que nous faisons rire de nous depuis près de 60 ans. Et oui 60 ans et si ce n'est pas plus. Il faut le faire en fait de mauvaise gestion de dossier et surtout d'intérêt démontré à toute une population. Nous sommes tenu en otage économiquement.

8 fvrier 2019

Ginette Desjardins

Parfait M. LeBel! On est derrière vous. Les accidents mortels sur ce tronçon doivent faire partie des justifications urgentes à préciser au dossier.

8 fvrier 2019

marc chenard

Le BSL a voté contre la CAQ, pensez vous qu'on est dans leur priorité!!! Le député Lebel a aucun pouvoir il est dans la 2 ieme opposition en plus.

13 fvrier 2019

Ann Drapeau

Tiens donc!!! il s'enfarge encore les deux pieds avec ça lui? Waw! il est nostalgique ou il n'a rien compris?

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média