Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économie

Retour

08 février 2019

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Incursion au cœur de la production de Miralis

Miralis

©Jean-Philippe Langlais - L'Avantage Rimouski

Le président-directeur général de Miralis, Daniel Drapeau (à droite), en compagnie de membres de son équipe dans l’atelier de recherche et développement de l'usine.

USINE. L’entreprise Miralis ouvre les portes de son usine de Saint-Anaclet-de-Lessard ce samedi, permettant au grand public de prendre part à une visite immersive et de se familiariser avec les procédés de fabrication du cuisiniste.

La dernière activité portes ouvertes remonte à une dizaine d’années. Les visiteurs seront à même de constater le chemin parcouru par l’entreprise dans la dernière décennie. « Cette activité permet de montrer au public comment on intègre la technologie et notre innovation à travers le travail de nos équipiers. On est fier de montrer ce qu’on fait ici », souligne le président-directeur général de Miralis, Daniel Drapeau.

Innovation continue

Depuis les dernières années, Miralis consacre d’importantes sommes à l’innovation, la recherche et le développement. Le manufacturier compte ainsi sur des procédés et de la machinerie uniques, développés au sein même de l’entreprise. Environ 25 % du parc de machines est fabriqué à l’usine. Miralis est également en instance de brevet pour certains équipements.

« On est un manufacturier d’armoires de cuisine, oui. Mais nous sommes surtout un manufacturier qui fait du haut de gamme et qui influence l’ensemble de l’industrie avec de nouvelles approches et de nouvelles façons de faire », signale M. Drapeau.

La robotique et l’automatisation permettent non seulement de solutionner une problématique liée au manque de main-d’œuvre qui sévit dans la région, mais également d’assurer une constance dans la production, en plus de réduire les risques au travail.

« La robotique nous permet de transformer certaines tâches qui pourraient répétitives et occasionner des risques en matière de santé et sécurité de l’équipe. Les équipiers évoluent en devenant opérateurs de cellules robotisées. On crée de nouveaux emplois de qualité en intégrant la technologie et la robotisation », explique le PDG.

Miralis emploie aujourd’hui près de 300 personnes. L’entreprise fondée en 1976 entend poursuivre sa croissance à Saint-Anaclet dans les prochaines années. « On ne prévoit pas d’agrandissement à court terme. On souhaite continuer d’aller chercher cette croissance qu’on appelle organique. Il est possible qu’on travaille avec des partenaires à l’extérieur de la région, mais assurément, le cœur de l’entreprise va rester ici », affirme Daniel Drapeau.

©Jean-Philippe Langlais - L'Avantage Rimouski

Miralis compte près de 300 employés à son usine de Saint-Anaclet-de-Lessard.

©Jean-Philippe Langlais - L'Avantage Rimouski

Le président-directeur général de Miralis, Daniel Drapeau.

©Jean-Philippe Langlais - L'Avantage Rimouski

Vue d'ensemble de l'usine

Commentaires

8 fvrier 2019

steeve

Comment il se fait que vous ne gardez pas votre monde ?

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média