Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

08 février 2019

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

La Coopérative de ski de fond Mouski acquiert une nouvelle surfaceuse

DES SENTIERS DE MEILLEURE QUALITÉ

La nouvelle surfaceuse du Club de ski de fond Mouski.

©Photo : Charles Lepage - L'Avantage Rimouski

La ministre du Revenu national Diane Lebouthillier fait un tour d’essai à bord de la nouvelle surfaceuse PistonBully 100 que vient d’acquérir au coût de 350, 000 $ la Coopérative de ski de fond Mouski.

 La Coopérative de ski de fond Mouski vient de recevoir une aide financière non remboursable de 180 000 $ de la part de Développement économique Canada (DEC).

Grâce à cette subvention, la Coopérative a fait l'acquisition d'une nouvelle surfaceuse (livrée jeudi) plus économique en énergie, qui permettra d'assurer l’entretien et la pérennité des quelque 50 km de sentiers de ski de fond entretenus par le Centre de plein air Mouski.

« En plus de rehausser l'expérience des skieurs, cet appui au développement du tourisme hivernal dans la région contribuera à stimuler la croissance économique des communautés environnantes. Ici au Bas-Saint-Laurent, on retrouve une région où le tourisme hivernal est important. L’été, c’est fantastique, mais l’hiver aussi, et on a besoin d’avoir les bons outils pour permettre aux touristes de profiter des activités hivernales et en même temps, les premiers à en profiter, ce sont les gens de la région. Alors, on partage ! D’autres annonces s’en viennent, elles seront faites en temps et lieu », commente l'honorable Diane Lebouthillier, députée de Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine et ministre du Revenu national.

La ministre du Revenu national Diane Lebouthillier

©Photo : Charles Lepage - L'Avantage Rimouski

La ministre du Revenu national, l'honorable Diane Lebouthillier était de passage au Club de ski de fond Mouski vendredi après-midi.

« Cette nouvelle surfaceuse permet d’obtenir des conditions de neige optimales dans les sentiers de ski de fond. Cette machine ramasse la neige, la recycle et la redistribue. Grâce à sa “fraiseuse” plus puissante, il n’y a jamais de glace sur les pistes, même après un verglas. » -Jean-Rock Michaud, administrateur de la coopérative

Annonce d'une subvention au Club de ski de fond Mouski

©Photo : Charles Lepage - L'Avantage Rimouski

Des administrateurs et bénévoles de la coop Mouski entourent la ministre Diane Lebouthillier (au centre).

Le Club de ski de fond Mouski

©Photo : Charles Lepage - L'Avantage Rimouski

Le Club de ski de fond Mouski.

La Ville de Rimouski a contribué au montage financier de ce projet à hauteur de 20, 000 $. « Outre l’appui financier, c’était important pour nous de démontrer l’importance de la coop Mouski étant donné que Rimouski veut se positionner comme un endroit où c’est agréable de vivre et un endroit où on fait la promotion des saines habitudes de vie. De nos jours, l’attractivité d’une ville est importante pour ses résidents et les futurs arrivants et la Coop Mouski y contribue largement », soutient Sébastien Bolduc, remplaçant du maire Marc Parent.

Francis Roy, président de la Coopérative de ski de fond Mouski a ainsi expliqué l’impact de cette aide financière pour son organisme. « Cette nouvelle surfaceuse est vraiment essentielle au cœur de nos opérations. Sans cet équipement, on ne peut pas faire un centre de ski de fond. L'acquisition de cet équipement permettra d'offrir aux touristes de passage dans notre région et à tous les résidents de la région des pistes de ski de fond sécuritaires et de grande qualité… j'ose même dire : les meilleures pistes de ski de fond dans l'Est-du-Québec! »

En plus d’offrir de belles pistes, M. Roy souligne que l’acquisition de cette machine permettra à la Coop Mouski de s’impliquer activement dans la présentation du Championnat national des maîtres en ski de fond, édition de 2021 ou 2022. La Coopérative avait accueilli cette compétition en 2006.

Dotée d'une enveloppe de 10 M$ et en vigueur jusqu'au 31 mars 2020, l'Initiative de tourisme hivernal vise à accroître les retombées issues du tourisme en provenance de l'extérieur du Québec dans les régions de la province.

Publicité

Défiler pour continuer

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média