Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

08 février 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Un outil utilisé par les jeunes pour le soutien scolaire

©Photo Deposit photos

Alloprof indique que son site Web est utilisé par plus de 45 % des jeunes Québécois, et réitère l’importance d’être présent pour les jeunes qui demandent de l’aide, tout au long de leurs études.

Alloprof indique que 512 600 requêtes ont été faites sur le site Web par des utilisateurs du Bas-Saint-Laurent l'an dernier, et que l’outil a aidé au total plus de 100 millions de fois les jeunes, dont 22 millions de fois l’an dernier. « On profite des Journées de la persévérance scolaire (du 11 au 15 février) pour rappeler qu’Alloprof peut faire une différence dans la vie des jeunes, comme l’a montré une étude menée par le professeur Thierry Karsenti de l’Université de Montréal en 2015 », lance Marc-Antoine Tanguay, porte-parole et directeur de la stratégie d’Alloprof.

Le site alloprof.qc.ca propose gratuitement 4000 contenus numériques produits par les enseignants d’Alloprof, dont une quinzaine de jeux et applications pédagogiques. « Dans nos développements, l’accent est de plus en plus mis sur la ludification, un élément-clé du succès de nos outils. Par exemple, dans le contexte des jeux d’apprentissage, l’élève est amené à en faire plus et à persévérer dans son expérience, même quand l’apprentissage n’est pas a priori le plus emballant. », explique le porte-parole.

Également, les enseignants offrent de l’aide personnalisée et gratuite au téléphone, mais aussi par texto, par la plateforme virtuelle des cyberprofs, sur les forums d’entraide et lors des CyberRévisions diffusées lors des périodes d’examens.

Alloprof a aussi développé des contenus spéciaux, tels que le dossier Persévérance scolaire pour les parents et la nouvelle Zone Enseignants présentant les outils les plus pertinents selon le moment de l’année scolaire. C’est ainsi que l’organisme compte étendre sa portée et faire en sorte qu’encore plus d’élèves se tournent vers ses services plutôt que d’accumuler des retards dans leur apprentissage. « Nous invitons les citoyens à parler de nos services autour d’eux. Chaque encouragement, chaque conseil peut jouer un rôle que l’on n’imaginait pas dans la persévérance et la réussite scolaire d’un jeune! », lance M. Tanguay.

Commentaires

10 fvrier 2019

steeve

Je vais vous donner un conseil. Laissez les p'tits filles et occupez-vous de nos gars. Un deuxième. Ça prend des profs masculins. Un troisième. Cessez de vouloir faire de p'tits filles avec nos gars. À méditer.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média