Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

11 février 2019

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

L’école Paul-Hubert dévoile les gagnants de sa finale locale

SECONDAIRE EN SPECTACLE

Danyka Richard gagnante en interprétation-chant

©Photo : gracieuseté

Danyka Richard gagnante en interprétation-chant.

L’école Paul-Hubert présentait le vendredi 8 février, sa finale locale de Secondaire en spectacle à la salle Michel-Leblanc.

. L’établissement en est à sa 20e année de participation et compte au nombre des sept écoles de la région faisant partie du programme. Cette année, 33 élèves ont présenté un total de 14 numéros en concours.

Les gagnants de cette finale sont : Danyka Richard en interprétation-chant, Allyssa Dion-Auclair dans la catégorie création et Azure Vincent, Zénon Michaud, Laure R Dumoutier, Héloïse Sarrazin, Jasmine Bleau-Roy, Victor Chamberland-Trudel et Louis-Félix Landry gagnant dans la catégorie interprétation groupe musical.

Allyssa Dion-Auclair, gagnante dans la catégorie création

©Photo gracieuseté

Allyssa Dion-Auclair, gagnante dans la catégorie création.

Les trois numéros lauréats représenteront l’école à la finale régionale qui se tiendra le 30 mars à la salle Jean-Cossette d’Amqui. Le calendrier complet des finales est disponible sur le site de Secondaire en spectacle, section finales locales et régionales.

Secondaire en spectacle a pour mission le développement culturel et artistique des jeunes des écoles secondaires du Québec, axé sur l’expérimentation, l’apprentissage et la formation. Chaque année, le programme rassemble près de 10 000 jeunes dans près de 250 finales locales et plus d’une trentaine de finales régionales dans les 15 régions participantes.

 

Publicité

Défiler pour continuer

Finale locale de Secondaire en spectacle à Rimouski.

©Photo : gracieuseté

Le groupe musical formé de Azure Vincent, Zénon Michaud, Laure R Dumoutier, Héloïse Sarrazin, Jasmine Bleau-Roy, Victor Chamberland-Trudel et Louis-Félix Landry.

Commentaires

13 février 2019

pierre

Comme de raison peu de garçon. Nous effaçons le masculin de notre quotidien.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média