Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

12 février 2019

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

F.-A.-Gauthier : le PQ dénonce le rejet d’une motion par le gouvernement

F.-A.-Gauthier traversier STQ

©Archives - L'Avantage Rimouski

Le navire F.-A.-Gauthier est hors service pour une période indéterminée.

Le Parti québécois, qui a demandé au gouvernement de mandater la Vérificatrice générale (VG) pour faire la lumière sur le dossier du navire F.-A.-Gauthier, déplore le rejet de cette motion.

Le député de René-Lévesque, Martin Ouellet, avait présenté la motion le 6 février. Celle-ci demandait à la VG de mener une enquête sur le processus d’achat du F.-A.-Gauthier, des appels d’offres initiaux jusqu’à sa livraison en 2015. Le gouvernement de la Coalition Avenir Québec (CAQ) n’a pas donné son consentement pour en débattre. « Pourtant, avec un bateau neuf en cale sèche et au rancart pour plusieurs mois encore, un peu de lumière sur cette histoire pourrait aider le gouvernement actuel à ne pas répéter les mêmes erreurs du gouvernement précédent », indique M. Ouellet sur sa page Facebook.

Pourtant, lorsqu’elle formait le 2e groupe d’opposition, la CAQ demandait elle-même en 2016 la tenue d’une enquête sur le F.-A.-Gauthier auprès du gouvernement libéral. Le député de Nicolet-Bécancour et porte-parole en matière de Stratégie maritime, Donald Martel est intervenu à plus d’une reprise sur le sujet.

« Qu’elle (l’Assemblée nationale) prenne acte des nombreux bris de service survenus au cours de la dernière année causés notamment par des problèmes reliés à la mise en opération de nouveaux navires […], qu’elle exige du gouvernement qu’il mandate, dans les plus brefs délais le Vérificateur général du Québec afin d’analyser la gestion de la Société des traversiers du Québec », réclamait M. Martel.

Le gouvernement de l’époque n’avait pas offert son consentement pour débattre de la motion à ce moment.

Par ailleurs, le ministre des Transports, François Bonnardel, confirme qu’il se rendra dans la région, comme le réclamait récemment le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé. Il a signalé via les réseaux sociaux qu'il visitera Matane et Baie-Comeau le 18 février, pour y rencontrer les élus locaux. Le ministre sera accompagné par le nouveau président-directeur général de la Société des traversiers, Stéphane Lafaut.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média