Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

12 février 2019

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Le personnel du réseau de la santé veut améliorer les services à la population

Infirmières

©(Archives) - L'Avantage Rimouski

Infirmière

Un sondage mené par la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) illustre que malgré une surcharge de travail constante, le personnel du réseau de la santé et des services sociaux ne demande qu’à améliorer les services à la population.

La FSSS-CSN a demandé au personnel du réseau quelle serait leur priorité si leur employeur leur donnait plus de temps. C’est 60 % des répondants qui consacreraient ce temps à améliorer les services à la population. 43 % de ceux-ci profiteraient de ce temps pour donner des services plus humains aux usagères et usagers actuels alors que 17 % donneraient des services à des usagers qui n’en reçoivent pas actuellement.

En pleine crise de surcharge et d’épuisement, 25 % des répondants en profiteraient plutôt pour prendre leurs pauses et leur heure de dîner et souffler un peu. 15 % des répondants utiliseraient ce temps pour remplir les nombreuses tâches administratives qui augmentent depuis la réforme Barrette, ce qui témoigne des dérives bureaucratiques de notre réseau. C’est 3216 personnes qui ont répondu au sondage de la FSSS-CSN entre le 28 janvier et le 7 février 2019.

« Ça fait des mois que le personnel du réseau tombe au combat. Et pourtant, quand on leur demande ce qu’elles veulent faire, elles répondent en majorité qu’elles souhaitent donner de meilleurs services. Ça montre bien que ce qui sape le moral des troupes, c’est la déshumanisation des soins après des années d’austérité. Malgré la crise, le personnel pense d’abord aux autres. La population reconnaît leur contribution. Il est temps que le gouvernement en fasse de même ! », explique Jeff Begley, président de la FSSS-CSN.

 

Commentaires

12 fvrier 2019

Pierre L.

Le système de santé va très. Le problème c'est les syndicats. Ça c'est un méchant problème.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média