Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

13 février 2019

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Les trois grands chantiers de Sainte-Luce

Sainte-Luce

©Archives - L'Avantage Rimouski

La Municipalité de Sainte-Luce agira sur plusieurs fronts avec son plan stratégique, notamment sur le développement commercial et touristique.

CONSULTATIONS. La Municipalité de Sainte-Luce dévoile le fruit des consultations publiques, menées à l’automne, dont l’objectif est de guider les autorités municipales dans le développement de leur communauté.

Le rapport de l’exercice identifie trois grands chantiers qui serviront de piliers du futur plan stratégique que souhaite se doter la Municipalité. Le chantier social consiste à proposer une offre de loisirs et de sports qui répond aux besoins et animer le milieu de vie par la culture et la mise en valeur du patrimoine. Il vise aussi à renforcer le sentiment d’appartenance des Luçois, à stimuler l’implication citoyenne et bénévole et à optimiser les moyens de communication.

Un second chantier, économique cette fois, voit à la révision du règlement de zonage pour faciliter le développement commercial et touristique, à mettre en place une corporation de développement agissant sur des mandats spécifiques et à améliorer le transport. Des idées portant sur un camping municipal, l’implantation d’un marché public et l’industrie du cannabis ont notamment émergé des discussions. Quant au chantier environnemental, il consiste à développer des initiatives innovantes en collaboration avec les citoyens, à soutenir des projets d’habitation à caractère écologique, à agir contre l’érosion côtière et à favoriser la propreté de la plage.

Citoyens au cœur des décisions

La consultation publique du 3 novembre a réuni une centaine de participants, tandis que 131 personnes ont répondu au sondage en ligne du 13 au 23 novembre. La mairesse de Sainte-Luce, Maïté Blanchette-Vézina se réjouit de la forte participation du public à l’exercice et assure que la démarche demeurera inclusive.

« On met en place des comités et nous allons demander aux citoyens de s’impliquer sur ces comités. Les citoyens avaient demandé de s’impliquer dans le processus pour assurer le maintien du dialogue avec les élus », dit-elle.

Les prochaines semaines seront consacrées à l’élaboration d’un plan d’action et à la création des comités. D’ailleurs, le dossier du comité consultatif en environnement avance rondement. La mise en place d’une corporation de développement est aussi sur la table.

« La prochaine étape est de prioriser les différentes suggestions ou demandes formulées par les citoyens, et elles seront regroupées dans ces trois axes, pour placer tout cela dans un plan d’action et budgéter en fonction de ce qui est possible et réalisable. Ça va vraiment cadrer nos champs d’action pour les prochaines années », souligne Mme Blanchette-Vézina.

Commentaires

13 février 2019

Joël Gagnon

Bonjour! Tout développement d’une ville-village doit d’abord commencer par valoriser et améliorer sin attrait principal. Ste-Luce, c’est la plage et de très loin, n’en déplaise aux non riverains. Il faut faire de celle-ci un environnement plus propre. Je propose donc l’achat d’une machinerie qui enlèverait toute algue et élent qui n’est pas du sable. J’ai vu un dépérissement de notre belle plage... Je propose même que ce soit des bénévoles qui opèrent, aprés formation, une telle machinerie. Il faut s’aider et faire en sorte que ça ne coûte pas cher. Joël Gagnon 52, rte du Fleuve Est Ste-Luce gagnonj_24@hotmail.com 819-474-5323

13 février 2019

Yves St-Laurent

C’est bien beau de vouloir ameliorer la plage , de partir des chantiers économiques et écologiques et tous les beaux projets auxquels ont peu s’imsginer.... mais!!!!! Mais !!!!! Il y’a un hic!!!! Comment une municipalité peut-elle se développer, lorsqu’il n’y a aucune possibilité d’augmenter sa population, son volet industriel, commercial quand ses infra-structures environnementales sont saturées, tel les bassins d’epuration Des eaux usées du secteur Ste-Luce sont à leur capacité maximale, aucun développement résidentiel, commercial et industriel n’est possible à ce jour, on piétine dans ce domaine et selon moi avant de promouvoir des projets bidons , faudrait peut-être pensé à se doter de services qui auront un impact majeur sur l’avenir de Ste-Luce À ce jour aucun nouveau promoteur ne peut mettre en œuvre un développement résidentiel, commercial ou industriel En espérant que ceux qui liront ce courriel iront s’enuerir des objectifs du conseil municipal afin d’avoir dés réponse Yves st-Laurent Propriétaire

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média