Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

21 février 2019

Réal-Jean Couture - rjcouture2018@gmail.com

« L’Océanic a élevé les standards dans la LHJMQ » - Gilles Courteau

Gilles Courteau - LHJMQ

©Sylvie Brisson - L'Avantage Rimouski

Le commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau, en entrevue à Rimouski.

APPRÉCIATION.  Effectuant une tournée de toutes les franchises, dans le cadre des festivités signant le 50e anniversaire de la LHJMQ, le commissaire Gilles Courteau a profité de sa visite à Rimouski pour signaler l’impact qu’a eu l’entrée de Rimouski dans le circuit, alors que cette franchise vit sa 24e saison.

De fait, l’entrée de Rimouski dans le circuit a changé les comportements. Avec l’implication de la famille Tanguay, c’en fut finalement un automatisme. « L’impact de Rimouski a été très important. C’est une franchise qui a mis des standards très élevés, sur la façon avec laquelle elle approchait des joueurs » d’indiquer le commissaire.

Il signale notamment qu’il faut retenir cette franchise a été en mesure d’amener des joueurs comme Vincent Lecavalier, Brad Richards, Sidney Crosby et compagnie qui sont venus évoluer à Rimouski.

« Quand les dirigeants ont amené l’équipe ici, à Rimouski, ils y ont mis des standards très élevés, ont amené des nouveautés dans la LHJMQ, amené une nouvelle façon de faire pour être près de la population » explique Gilles Courteau.

« Quand les dirigeants ont développé une équipe de la région, quand les billets de saison étaient de Rivière-du-Loup à la Gaspésie, ils ont mis des standards très élevés. Cela n’a jamais été considéré comme ce qu’on appelle une équipe d’un petit marché, ou une équipe de région. Ça n’a jamais été considéré comme ça, l’Océanic de Rimouski à cause que, très rapidement, ils ont mis en place des standards très élevés.

Le commissaire ne prévoit pas d’expansion dans un avenir prévisible. « Au niveau du nombre d’équipes dans le moment, en raison du bassin de joueurs disponibles, on est à 18 et ça remplit nos attentes, ça convient à nos attentes. Est-ce qu’on pourrait prévoir une expansion éventuellement ? Tant et aussi longtemps que le bassin de joueurs n’augmentera pas de façon considérable, la réponse est non. »

Quant à l’aspect rentabilité des équipes, peut-elle freiner le développement de la Ligue ? « Je ne penses pas. Ce que l’on fait est de toujours nous assurer que les équipes et la ligue, ont les ressources financières nécessaires pour être capable pour répondre aux attentes du joueur de hockey. »

CLASSIQUE HIVERNALE

La LHJMQ a poursuivi en fin de semaine la célébration de son 50e anniversaire avec la présentation avec succès de la Classique hivernale à Saint-Tite, alors que les Cataractes de Shawinigan ont partagé leur programme double, perdant 4-0 contre l’Océanic de Rimouski et l’emportant 5-1 sur les Remparts de Québec. Plus de 10 000 personnes ont assisté à ce programme double, bravant le froid et notamment le vent vendredi soir.

On sait que les Cataractes ont présenté la première édition en 2015 et les Voltigeurs de Drummondville en ont fait autant l’an dernier. On ignore à quand la 4e édition, mais les équipes de Sherbrooke, Québec et Moncton montrent de l’intérêt à présenter tel événement qui appelle un budget de 350 000 à 400 000 $ à tout le moins. Les présentations de l’an dernier et de cette année auront été déficitaires.

Commentaires

24 fvrier 2019

Gabriel Morissette

N'en demeure pas moins que l'assistance à Rimouski à diminuée comme partout ailleurs malgré le fait que la population de cette région est quand même plus élevée que bien d'autres marchés. Quant on parle de manque de joueurs pour prévoir une expansion il faut cesser de jouer à l'autruche et admettre que le hockey mineur au Québec à besoin d'un sérieux coup de barre.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média