Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

27 février 2019

Ateliers Saint-Louis : pas de restauration envisagée

Ateliers Saint-Louis

©Archives - Gracieuseté - Action patrimoine

Les Ateliers Saint-Louis

Le Centre intégré de Santé et de Services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent, actuellement en pourparlers avec la Ville de Rimouski pour l’obtention du terrain où se trouvent les Ateliers Saint-Louis, n’envisage pas de restauration de l’édifice.

Le CISSS réitère son intérêt pour le terrain qui pourrait permettre d’y déménager le GMF-U (Groupe de médecine de famille universitaire) actuellement situé au CLSC, rue des Gouverneurs : « On ne parle pas de cité des sciences, de la santé ou toute autre cité. C'est dans une logique de rapprocher les services à la population », explique la conseillère-cadre en communications pour le CISSS, Ariane Doucet.

La semaine dernière, la Société rimouskoise du patrimoine (SRP), a envoyé une lettre au maire de Rimouski, Marc Parent, expliquant qu’il serait possible, selon elle, de préserver et restaurer la partie d’origine des Ateliers, construite en 1924, soit la moitié de l’édifice actuel, et d’utiliser le reste de l’édifice à d’autres fins.

Nouveau bâtiment

Mme Doucet confirme que seul le terrain intéresse le CISSS, en raison de son emplacement pour y construire un nouveau bâtiment qui répondrait aux normes cliniques, de sécurité incendie et d'accessibilité universelle. « Nous sommes actuellement à définir plus concrètement nos besoins pour ce bâtiment. Il n'est donc pas encore question de plans et devis, et encore moins de restauration du bâtiment. »

Elle ajoute que les discussions se poursuivent avec la Ville : « Comme Isabelle Malo (pdg du CISSS) l'a dit, si ça ne fonctionne pas avec la Ville, le CISSS entreprendra des démarches pour trouver un autre terrain. »

La SRP dit s’inquiéter des commentaires récents indiquant que la démolition des Ateliers Saint-Louis serait la seule option possible compte tenu de l’état de détérioration de l’immeuble, réitérant la valeur patrimoniale « Exceptionnelle » de l’édifice. « La SRP s’inquiète particulièrement de voir un organisme provincial envisager la destruction de cet édifice situé dans un site patrimonial. »

M. Parent a expliqué à plusieurs reprises qu’aucun projet de rénovation économiquement viable n’a été proposé pour l’édifice : « La seule proposition venait de la Logeri, les convertissant en logements, mais le coût associé était phénoménal, près de 7 M$, et ceci provenant de l’argent des citoyens de Rimouski. »

Commentaires

27 février 2019

François

C'est ok et plus vous allez attendre et plus le dossier risque de se compliquer. Alors débuter l'aménagement du site au plus sacrant. On dirait que vous cherchez continuellement les problèmes. Vous ne trouvez donc pas qu'il y a tellement de dossiers qui trainent à la ville ?

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média