Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

01 mars 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Améliorer les services municipaux pour les jeunes dans Rimouski-Neigette

Valérie Belleau-Arsenault

©Adeline Mantyk - L'Avantage Rimouski

Valérie Belleau-Arsenault, chargée du projet « 13-30 », financé par le gouvernement provincial, la Ville de Rimouski et COSMOSS Rimouski-Neigette.

La chargée du projet 13-30 dans la MRC Rimouski-Neigette, Valérie Belleau-Arsenault, cherche à savoir ce qui motive les jeunes à s’impliquer dans leur milieu municipal.

Le projet, en deux grands volets, se situe pour le moment dans une première phase de consultation. « On constate qu’il n’y a pas beaucoup d’implication bénévole des jeunes, on se demande pourquoi. On cherche ce qui les motive à agir, l’environnement, le social, le sport, etc. Sont-ils trop occupés, ont-ils trop de choses à faire ? Le but est qu’ils se rendent compte qu’il est possible et facile de participer à son milieu municipal, car il y a une belle écoute », explique Mme Belleau-Arsenault.

Un questionnaire a été mis en ligne pour atteindre le plus de jeunes de la région, jusqu’au 26 avril, disponible sur un site Web consacré au projet, www.projet1330.com: « J’aimerais que cette page devienne une référence pour n’importe quel jeune ou jeune famille, pour connaître les activités de sa municipalité. »

Jusqu’à présent, la chargée de projet constate que les sujets qui lui sont rapportés varient, touchant beaucoup aux enjeux environnementaux, à la saine alimentation : « De 13 ans à 30 ans, les intérêts varient beaucoup, ça va de comment composter plus ou aider davantage les jeunes familles, par exemple proposer des couches lavables, à la mise en place de « skate parks. »

Des projets concrets

La deuxième partie du mandat de Mme Belleau-Arsenault est la mise en place de projets, dès l’automne. « On a le souci que tout ça ne soit pas seulement « tabletté ». L’enjeu important est que la consultation crée une mobilisation chez les jeunes, donc on veut faire avancer le tout rapidement. »

Les projets seront mis en branle avec le milieu municipal. « J’aimerais que des plans d’action soient créés dans chaque municipalité avec des actions concrètes à bâtir, que certaines propositions des jeunes rentrent dans les politiques municipales par exemple familiales. Mon rêve serait l’implantation de politiques jeunesse. »

Des groupes de discussion seront organisés dans les neuf municipalités de la MRC du 21 mars au 22 avril. Pour informations : www.projet1330.com 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média