Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

06 mars 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Magali Simard-Galdès décroche un premier rôle à l’opéra de Montréal

Magali Simard-Galdès dans le rôle de Nicette dans Le pré aux clercs à Wexford Festival Opera en 2015.

La soprano rimouskoise, Magali Simard-Galdès, a décroché le rôle principal d'Agnès dans l’opéra « Written on Skin », qui sera joué à quatre reprises en 2020 devant une salle de 3 000 places à l’Opéra de Montréal.

Il s’agit d’un grand pas en avant pour la Rimouskoise de 27 ans, qui réside à Montréal depuis la fin de ses études à Rimouski. « La pièce se déroule au Moyen-Âge. Je joue Agnès, la femme d’un homme riche et conquérant, qui considère sa femme, moi, comme un vrai bijou de pureté. Un jour, son mari fait venir un enlumineur pour illustrer la grandeur de ses conquêtes. Agnès séduit l’enlumineur et a une aventure avec lui, son mari le découvre, l’assassine et oblige Agnès à manger son cœur, qui ne le supporte pas et se tue elle-même », raconte la soprano, emballée par ce rôle, exclusivement en langue anglaise.

Magali travaille déjà depuis plusieurs mois à son rôle dans cet opéra contemporain écrit par George Benjamin. Elle explique qu’il faut parfois un an et demi avant de maîtriser un tel rôle. « Il faut qu’on ait le temps d’apprendre le rôle. On travaille intensément sur le chant, mais aussi beaucoup sur le jeu de comédien. »

Magali Simard-Galdès

©Gracieuseté - Brent Calis

Magali Simard-Galdès

Carrière internationale

Magali indique que depuis sa graduation du Conservatoire de musique de Rimouski en 2016, en plus de participer à des concerts et récitals, elle a déjà eu l’opportunité de jouer neuf rôles dans des opéras, dont quelques principaux pour l’Opera Carolina aux États-Unis, comme Roxane dans Cyrano de DiChiera, ou Gilda dans Rigoletto. Elle a également interprété Juliette dans Roméo et Juliette de Gounod, Frasquita dans Carmen de Bizet ou encore Constance dans le Dialogue des carmélites de Poulenc.  

La carrière de la jeune Rimouskoise se trouve sur une pente ascendante, elle qui s’est déjà produite aux États-Unis, en France, au Wexford Festival Opera en Irlande, au Canada, notamment à Toronto et Vancouver, avec l’Opéra de Montréal et de Québec. Plus près d’ici, on a également pu la voir et l’entendre se produire pour le festival de musique de chambre Concerts aux îles du Bic ou avec l’Orchestre symphonique de l’Estuaire dans les dernières années.  

Elle explique bénéficier d’un soutien important de ses parents, le Dr Raymond Simard et Madeleine Galdès, qui résident à Rimouski, mais mettent un point d’honneur à assister à ses diverses représentations internationales. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média