Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économie

Retour

12 mars 2019

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Après plusieurs coups durs, les producteurs de lait sont optimistes

Daniel Gobeil

©Alexandre D'Astous - L'Avantage Rimouski

Daniel Gobeil

Après une succession de coups durs ces dernières années, les producteurs de lait du Bas-Saint-Laurent entrevoient l’avenir avec un optimisme modéré, conscient qu’il reste encore beaucoup de travail à faire malgré une amélioration du prix qu’ils reçoivent par rapport au creux de février 2018.

Après une succession de coups durs ces dernières années, les producteurs de lait du Bas-Saint-Laurent entrevoient l’avenir avec un optimisme modéré, conscient qu’il reste encore beaucoup de travail à faire malgré une amélioration du prix qu’ils reçoivent par rapport au creux de février 2018.

@R:Réunis en assemblée générale annuelle ce mardi à Rimouski, Les Producteurs de lait du Bas-Saint-Laurent demandent à leurs administrateurs de demeurer vigilants pour s’assurer que le gouvernement libéral de Justin Trudeau tiennent ses promesses concernant les compensations à mettre en place pour contrer les pertes dues à l’ouverture des marchés autorisés pas l’Accord de libre-échange États-Unis-Canada-Mexique. « Nous avons tenu un blitz de six rencontres en décembre et janvier afin que le gouvernement ait tout en main à temps pour que des mesures soient annoncées dans le budget fédéral (19 mars). Nous avons été échaudés dans le passé. Nous allons continuer à mettre de la pression », assure le 1er vice-président des Producteurs de lait du Québec, Daniel Gobeil.

« Le gouvernement canadien a promis de dédommager entièrement et justement les producteurs pour les concessions faites. Notre premier choix a toujours été de tirer nos revenus du marché, mais puisque le gouvernement a choisi de sacrifier une part importante de notre marché, nous avons pris le gouvernement au mot et nous l’avons talonné tout au cours de l’automne pour qu’il passe de la parole aux actes. La balle est maintenant dans le camp du gouvernement Trudeau », précise le président des Producteurs de lait du Bas-Saint-Laurent, Gabriel Belzile, réélu ce matin pour un nouveau mandat de deux ans.

Éric pagé et Gabriel Belzile

©Alexandre D'Astous - L'Avantage Rimouski

Ferme Beaux-Prés

©Alexandre D'Astous - L'Avantage Rimouski

La Ferme Beaux-Prés est championne pour la qualité de son lait.

M. Belzile se réjouit de l’appui important reçu des citoyens qui veulent savoir comment repérer les produits laitiers canadiens. « Notre équipe de marketing a travaillé fort pour mettre en valeur nos produits, si bien que la demande est en croissance de 4 %. Cela nous a permis de donner 1 % de quota additionnel le 1er mars. Le prix payé est intéressant grâce aux pressions que nous avons faites en avril dernier sur la Commission canadienne du lait. Nous sommes présentement payés 3,07 $ de plus de l’hectolitre (100 litres) qu’en février 2018. C’est positif. Le réajustement de la production en équilibre avec la consommation contribue à avoir un meilleur prix à la ferme », renchérit M. Gobeil.

Guide alimentaire

La plus récente tuile tombée sur la tête des producteurs laitiers est le retrait des produits laitiers du Guide alimentaire canadien en janvier dernier. « C’était une bonne claque, mais nous nous sommes retroussé les manches. Nous avons encore un bon produit contenant plein de bons éléments pour la santé. C’est à nous de le mettre en valeur. Il faut mieux se vendre. Les milléniaux sont sensibles à l’environnement et au bien-être animal. Il faut leur dire ce qu’on fait, que nous avons un des meilleurs dossiers au monde pour l’empreinte carbone. Il faut défaire certains mythes concernant l’utilisation des hormones et des antibiotiques. Le Bas-Saint-Laurent est la première région du Québec pour la production de lait biologique », mentionne M. Gobeil.

Trois entreprises laitières du Bas-Saint-Laurent ont été honorées en fin d’avant-midi pour la qualité de leur lait. Les récipiendaires des prix Lait’Xcellent 2018 sont, dans l’ordre, la Ferme Beaux-Prés de Saint-Vianney, la Ferme Jolipré Holstein de Saint-Moïse et la Ferme Ar-Vain de Saint-Gabriel-Lalemant.

Ferme Jolipré

©Alexandre D'Astous - L'Avantage Rimouski

La Ferme Jolipré Holstein de Saint-Moïse.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média