Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Opinion

Retour

12 mars 2019

Réal-Jean Couture - rjcouture2018@gmail.com

Des précisions sont suggérées

Pionnières

©Gracieuseté

Bonjour Monsieur Couture,

 J’ai lu l’article en lien avec les Pionnières du hockey féminin parut le 7 mars dernier et j’aimerais vous faire part de quelques précisions quant à l’information livrée sur l’équipe de hockey et le nouveau complexe Desjardins. 

Lorsque nous avons connu la date de notre première partie à domicile pour les séries éliminatoires (9 mars), nous avons communiqué avec le responsable des arénas pour connaître la possibilité de jouer cette partie au nouveau complexe. Nous avons eu comme information que la patinoire de dimension olympique était occupé par une compétition provinciale de patinage de vitesse et que la patinoire de dimension standard était occupée pour les activités du hockey mineur (transfert des activités du pavillon puisque celui-ci est fermé pour rénovation). Nous avons communiqué avec le hockey mineur pour vérifier la possibilité de nous faire une place. Ils ont pris le temps de faire les vérifications pour essayer de nous dépanner et après vérifications, il était impossible de déplacer les activités prévues le 9 mars. Pour ce qui est du Colisée, il y avait une partie de l’Océanic le 9 mars. Toutes ces informations a été envoyées à l’équipe le 25 février.  Nous avons vérifié avec Lennoxville s’il était possible de venir jouer la partie le dimanche 10 mars parce que nous aurions eu une disponibilité au nouveau complexe et la réponse a été négative.

Nous avons donc accepté de commencer la série à Lennoxville et de jouer la 3ème partie le samedi 16 mars à Rimouski dans le nouveau complexe contrairement à ce qui est écrit dans votre article. S’il nous est impossible de jouer notre partie du 9 mars, cela ne relève pas de manque de volonté de la ville, que c’est du hockey féminin mais d’un concours de circonstances. La Ville connaît très bien l’importance de cette équipe quant à son implication dans la ville et la visibilité qu’elle amène de Rimouski.  Nous avons déjà eu une proposition de protocole d’entente sur l’ensemble de nos demandes du hockey féminin qui comprend une chambre dédiée, les heures de pratiques et sur la visibilité de l’équipe au nouveau complexe. Nous avons soumis quelques ajustements à lesquelles nous attendons le protocole d’entente final. Il y a une très bonne collaboration des représentants de la Ville de Rimouski.

Pour ce qui est de la place du hockey masculin au nouveau complexe, la Ville de Rimouski nous a demandé d’envoyer l’ensemble de nos demandes concernant nos besoins de glace dans le but de prévoir l’ensemble des besoins dans sa planification comme la Ville l’a fait pour l’ensemble des organismes utilisateurs des glaces et ces demandes ont été envoyées il y a plus d’un an. Ces demandes concernent le hockey féminin, le hockey intramural et le hockey masculin. Pour l’instant, nous ne travaillons que sur les demandes du hockey féminin et du hockey intramural.

Serge Desrosiers
Directeur adjoint
Service à l'enseignement, API et Registrariat

N.D.L.R.: Merci des précisions. J'apprécie toujours la confiance et la collaboration de l'organisation des Pionnières depuis sept ans. Longue vie à ce programme très particulier.

Réal-Jean Couture, journaliste

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média