Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

12 mars 2019

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Femme blessée par une arme à plomb : Marc Guimond renonce à sa remise en liberté

Palais Riki 11 mars

©Alexandre D'Astous - L'Avantage Rimouski

Le palais de justice de Rimouski.

L’homme suspecté d’avoir blessé une femme avec un projectile d’une arme à plomb peu après 2 h dans la nuit du 21 février dans un bar du centre-ville de Rimouski, Marc Guimond, 43 ans, de Rimouski, renonce à son enquête sur remise en liberté.

Il a fait cette annonce le 4 mars au palais de justice de Rimouski. Il demeurera donc incarcéré pour la suite du processus judiciaire. Guimond reviendra en Cour le 23 avril pour fixer la date de son procès.

Marc Guimond est accusé de port d’une arme dans un dessein dangereux, agression armée, agression armée ayant causé des lésions et d’avoir déchargé une arme à feu dans l’intention de blesser. La procureure de la Couronne, Me Julie Gagné, s’est objectée à la remise en liberté de l’accusé.

« La femme a été blessée légèrement après avoir été atteinte par un plomb. Son état n’a pas nécessité de transport à l’hôpital. Les policiers se sont rendus sur place. Ils ont ouvert une enquête et, dans les minutes qui ont suivi, ils ont arrêté un homme de 43 ans dans un immeuble à logements de la 5e rue Est à Rimouski », rapportait le sergent de la SQ, Claude Doiron, le matin des événements.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média