Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits Divers

Retour

14 mars 2019

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Carmel Moreault est décédé d’un traumatisme contondant sévère à la cage thoracique

©Photo Facebook

Le pompier volontaire Carmel Moreault.

La coroner Renée Roussel conclut, dans son rapport rendu public ce jeudi, que le pompier Carmel Moreault, 54 ans, est décédé d’un traumatisme contondant sévère à la cage thoracique le 1er mai 2018 lors d’une intervention à l’usine Cascades de Cabano.

Selon la Dre Renée Roussel, le traumatisme a causé l’arrêt immédiat des fonctions vitales du cœur et des poumons de l’homme qui était pompier à temps partiel depuis 11 ans. Pendant qu’il inspectait le demi-sous-sol de l’usine pour s’assurer qu’il n’y avait plus de foyers d’incendie résiduels après la maîtrise initiale du feu à l’étage supérieur, une conduite de ventilation attachée au plafond s’est désolidarisée de ses points d’ancrage et est tombé sur le pompier Moreault d’une hauteur d’environ un mètre, l’écrasant sur le coup. Ce dernier n’a jamais parlé après la chute du tuyau.

L’investigation principale de cet accident a été menée par la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) qui a estimé le poids de la conduite effondrée sur le pompier à 3 239 livres, ce qui explique son décès immédiat.

La CNESST émet des recommandations pour que les conduites de ventilation ne puissent plus permettre l’accumulation d’eau. Elle signale aussi que le système de retenue des conduites de ventilation de l’entreprise a été grandement amélioré pour supporter davantage de poids.

 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média